Changer le «nom» du franc CFA, mais pour qui se prend ce Macron ?

En tourné dans plusieurs pays africains, le président français, Emmanuel Macron a tenu son grand discours sur l’Afrique devant les étudiants de l’université de Ouagadougou au Burkina Faso. Dans son intervention il s’est dit favorable à un changement de nom pour le franc CFA si les Etats africains le souhaitent.

Apparemment Macron se prend vraiment pour l’érudit de service et les africains pour des ignorants et qu’il peut se permettre de les manipuler avec de simples jeux de mots. Un changement de nom au franc CFA changera quoi quand c’est toujours la même monnaie dans le fond et la même main mise de la France ?

C’est une insulte à l’intelligence des africains que de faire ce genre de proposition. C’est comme si on apprenait un jour que l’euro devient « le macron », cela ne change rien à la valeur de la monnaie car au fond elle reste la même monnaie sans son nom initiale.

Pour Yves Ekue Amaizo, économiste et spécialiste du Franc CFA, directeur du groupe de réflexion et d’influence Afrocentricity, interrogé par la bbc, cette «proposition du président Macron est cosmétique». Pour lui, il ne s’agit pas que d’une question de nom ; le franc CFA « est une monnaie qui a des conséquences économiques, commerciales, stratégiques, culturelles et surtout militaires».

Un «changement de nom ne changera rien à la situation, ni aux critiques de fond faites contre cette monnaie», précise l’expert.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus