A la UneSociété

Bénin – Affaire Atao Hinnouho : les avocats du mis en cause donnent leur version des faits

C’est par une déclaration de presse lue par Maître Bocovo dans la soirée du 7 décembre 2017, que le collectif des avocats du député Mohammed Atao Hinnouho a donné sa version des faits dans l’affaire de trafic présumé de faux médicaments impliquant le député. Pour les avocats du député, les faits tels que présentés sur les réseaux sociaux par la sous-direction des affaires économiques et financière de la police judiciaire ne sont que des rumeurs et une pure intoxication.

--- Publicité---

« Le collectif des avocats du député Mohammed Atao Hinnouho apporte un démenti formel à la rumeur selon laquelle des perquisitions auraient été effectuées dans un magasin dont le député Mohammed Atao Hinnouho aurait la propriété », a fait savoir les avocats du député qui dénoncent un acharnement contre le représentant du peuple en pleine session budgétaire au parlement, ceci en violation des dispositions de l’article 90 de la Constitution de la République du Bénin.

Les avocats du député Mohammed Atao Hinnouho dénoncent également une tentative d’enlèvement du député et le « simulacre » de convocation à lui adressée par la sous-direction des affaires économiques et financière de la police judiciaire. Toutes choses, qui selon eux, constituent une violation grave de la Constitution béninoise ; de la Charte africaine des droits de l’Homme et du Code de procédure pénal en vigueur au Bénin.

Le collectif des avocats du député Mohammed Atao Hinnouho dénonce également l’instrumentalisation de la police nationale à des fins politiques. Il rassure donc le peuple de sa détermination à faire respecter les droits et libertés du député Atao Hinnouho, et se réserve de faire sanctionner par des instances compétentes les auteurs et commanditaires de ces actes.

Rappelons que dans l’après-midi du 07 décembre 2017, la Police a fait éruption au domicile du député Mohammed Atao Hinnou à Cotonou pour une opération de perquisition. Des expliques fournies par la sous-direction des affaires économiques et financières de la Police judiciaire, cette opération vise à trouver des preuves complémentaires dans une affaire de trafics de faux médicaments.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité