Bénin : Nicéphore Soglo, défenseur de l’intérêt général ou de son fils ?

En attendant que le feuilleton Atao ne livre son deuxième épisode, il convient de revenir à la sortie médiatique du Président Maire, Nicéphore Soglo. Les réelles motivations de cette sortie continuent de susciter des interrogations de part et d’autre .

Qu’est ce qui a pu bien faire sortir le patriarche de son mutisme? une question dont la réponse devrait se laisser voir aisément dans la déclaration de Nicéphore Soglo. Mais , il a livré une déclaration qui au finale ne renseigne pas suffisamment sur les raisons de cette sortie pour tacler violemment la rupture, dont il est l’un des artisans de la première heure. Et c’est encore ici que le paradoxe se montre beaucoup plus inquiétant. Il doit avoir certainement de bonne raison pour désapprouver, et détruire son propre édifice .

Il faut avoir été touché dans son amour propre, pour agir ainsi. Et il y a peu de chance que ça soit, la gestion du Président Patrice Talon qui le fâche autant, au point de regretter le soutien à lui accorder lors des présidentielles. Il est vrai que l’ancien Président Nicéphore Soglo a fait un tour d’horizon sur certaines actions à polémique du gouvernement, mais cela suffit-il pour un tel réquisitoire, à l’allure d’un jugement?. A y voir de près , il ne serait pas exagéré de dire que l’intérêt général n’est forcément pas le fondement de cet acte. Et puis , si c’est vraiment le cas, Nicéphore Soglo, en tant que acteur de premier plan de l’avènement de la rupture est mieux placé pour faire éviter au peuple béninois ce qu’il dénonce aujourd’hui.

Une affaire personne…

Dans la quête des réelles motivations de cette sortie, pour répondre aux interrogations des uns et des autres, un élément non négligeable s’impose dans l’analyse. Il s’agit de l’ex Maire de la Ville de Cotonou, Léhady Vinagnon Soglo, fils de Nicéphore Soglo, qui a succédé à ce dernier à la tête du Parti la Renaissance du Bénin . Il serait important de rappeler que lors des présidentielles passées, Nicéphore Soglo et son épouse sont allés contre le choix de Léhady Soglo, c’est une situation qui a créé de tension au sein de la famille Soglo, mais pas autant pour briser l’amour d’un père à son fils.

La famille est restée soudée, et Nicéphore Soglo a toujours pris la défense de son fils. Ce qui semble être l’hypothèse la plus plausible dans le cas échéant . Léhady Soglo n’étant pas allé dans le même sens que l’actuel locataire de la Marina, en a payé le prix fort, au nom de la manière dont la politique se pratique sous les tropiques. Il a eu des relations très difficiles avec le Préfet du Littoral, et par ricochet avec l’État central. Les choses se sont beaucoup plus compliquées, lorsqu’il s’est agi de le révoquer et de le poursuivre pour des faits de malversations financières , dont il serait responsable selon l’autorité préfectorale.

Une situation, qui fait de lui aujourd’hui un  » exilé politique  ». Il a donc quitté le territoire national, en laissant sa famille. Naturellement, dans de pareille situation aucun parent ne saurait se taire. Il y a également cette situation de facture d’eau et d’électricité , qui en son temps a  frustrer, il aurait donc profité de cette sortie pour défendre son fils, et diaboliser ceux qui sont à l’origine de son malheur.

Tout ceci mis en commun, démontre que , même s’il serait difficile d’affirmer avec certitude que la sortie médiatique est motivée par la défense de Léhady Soglo, il ne serait pas exagéré de dire qu’elle fait partie des plus grandes motivations. Il aurait donc mis en avant le décryptage de l’actualité sociopolitique , qu’il a peint en noir pour exprimer sa déception , sa colère suite à ce que vit actuellement son fils.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus