Opinion

Opinion: « que celui qui crie, le fait FORCÉMENT pour l’intérêt général ? »

L’histoire nous enseigne que l’administration béninoise, à l’instar de celle de tous les pays colonisés, s’est bâtie sur les ruines de l’administration coloniale. Cette dernière, oppressante, privatrice de libertés individuelles, ruineuse et destructive de l’identité des peuples a été combattue au prix de lourds sacrifices et évincée avec pour résultat la mise en place d’une administration dirigée par les fils du pays.

Cette nouvelle administration étant le reflet, en action, de celle coloniale, les dirigeants d’alors étaient tous perçus, à raison, comme étant à la solde du colon pour nuire à leur semblable. Commencèrent alors de la période post indépendance à nos jours, les mouvements de veille citoyenne et la naissance, il y’a peu, de partis politiques de résistance pour éviter que les dirigeants n’abusent de leur pouvoir.

--- Publicité---

Il est vrai que certains « vrais » compatriotes ont su tirer la sonnette d’alarme, bousculer les dirigeants, au moment où il le fallait pour freiner l’élan destructeur de certains responsables. Mais, il n’en demeure pas moins que, surfant sur cette bataille, ce combat citoyen, plusieurs politiciens en ont profité pour abuser du peuple mettant ainsi en difficulté, la mise en place de bonnes politiques pour conduire le pays au développement tant CHANTÉ.

Hélas, nous voici aujourd’hui, encore, presque, répétant chaque pan de l’histoire. Puisque sous le poids de la souffrance du plus grand nombre, qui malheureusement, ne comprend pas la gouvernance et héritier de la mentalité de l’époque coloniale, les uns se découvrent des qualités acrobatiques, pour jeter des mots à caractère révolutionnaire et enrôler ce grand nombre qui lit en toute action sensationnelle un courage, une voix salvatrice.

Mais au fond, devons nous continuer avec cette attitude qui tente à faire penser que celui qui travaille dans un service public est forcément en train de BOUFFER ? Que celui qui crie, le fait FORCÉMENT pour l’intérêt général ?

Hier, nos dirigeants étaient nommés par le colon et aujourd’hui, élus par nous-mêmes; ne devons nous pas ASSUMER nos choix, changer de mentalité, arborer la nouvelle tunique pour accorder un minimum de CONFIANCE aux dirigeants que nous envoyons nous-mêmes en MISSION ? Les encourager afin d’éviter que les DJ politiques ne nous replongent dans l’éternel recommencement ? N’est-il pas tant d’écrire une nouvelle page d’une nouvelle histoire ?

De toute façon, la CONSCIENCE de chaque BÉNINOIS perturbera ou apaisera son sommeil en fonction du bien ou du mal qu’il fait à cette NATION.

Bernard Hounkpè est un webactiviste béninois célèbre  pour la qualité de sa plume et la profondeur de ses pensées. Proche du pouvoir, il est l’un de ses ardents défenseurs.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité