Burkina Faso : la fondation Bill et Melinda Gates vient en aide au président Christian Kaboré

La fondation Bill et Melinda Gates appuiera de 23 milliards FCFA (46 millions $) le Burkina Faso, indique un communiqué de la présidence burkinabé.

« Je viens de m’entretenir avec le président Kaboré qui m’a présenté ses priorités en matière de développement. Nous avons également discuté des possibles coopérations dans ce secteur », a déclaré l’épouse du fondateur de la firme multinationale Microsoft, Melinda Gates, à l’issue de plus de deux heures d’entretien avec le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Ce don de la fondation dirigée par le multimilliardaire américain, permettra de financer plusieurs projets dans le domaine de la nutrition et du planning familial.

« Nous pensons que si les jeunes en Afrique ont l’opportunité d’être en bonne santé, bien nourris, et de gagner leur vie, ils stimuleront la prospérité du continent. Voilà pourquoi je suis ici au Burkina Faso, un pays qui est en train de prouver qu’il est possible d’améliorer la vie de toute une génération, et ce, malgré les défis importants auxquels ils font face », a-t-elle apprécié.

[su_heading size= »17″]Lire aussi : La fondation Bill et Melinda Gates s’engage à rembourser la dette du Nigeria auprès du Japon [/su_heading]

« Nous avons essayé de voir les investissements du gouvernement, en matière de contraception. Nous avons également discuté de la nutrition. Il est important d’améliorer la nutrition à tous les niveaux. Nous avons aussi parlé de l’agriculture, de l’eau et de l’assainissement. », a expliqué, à cet effet, Melinda Gates.

« Nous nous sommes rendus compte que si l’on investit dans la femme, elle contribue à faire sortir toute la famille de la pauvreté », a expliqué Melinda Gates à l’issue d’un entretien avec le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, selon un communiqué officiel.

Mme Gates a souligné avoir été impressionnée par les progrès réalisés par le Burkina Faso dans le domaine de la santé et du bien-être des Burkinabè, par l’entremise notamment de l’initiative présidentielle en cours de la gratuité de soins pour les femmes enceintes et les enfants de 0 à 5 ans.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus