Togo : la lutte de l’opposition ne vaut-elle que 500 millions de F CFA ?

Selon des rumeurs qui circulaient, le chef de fil de l’opposition togolaise, Jean Pierre Fabre, aurait l’intention de « démobiliser le peuple » relativement aux manifestations et aux revendications de la coalition de l’opposition et d’une partie du peuple.

Faux ! S’est insurgé l’intéressé samedi au cours du meeting de l’opposition à Lomé. « Si je veux vraiment vendre la lutte, est-ce seulement pour 500 millions de F CFA ? », a-t-il demandé.

Selon donc ces rumeurs persistantes, Fabre aurait eu des contacts secrets avec le président ivoirien Alassane Ouattara au fin de troquer contre de l’argent, 500 millions de F CFA, l’engagement et la lutte contre le pouvoir en place. Il aurait aussi prévu, en dépit du rejet de l’opposition, envoyer des représentants de son parti participer à la nouvelle CENI car, trop cupide.

Mais Jean Pierre Fabre ne s’est pas laissé faire, il a déclaré qu’il ne s’agit que de « calomnies » qui « ont pour seul objectif de divertir les populations et démobiliser les militants pendant que le pouvoir avance librement dans ses plans ». « Sinon, comment comprendrez-vous que moi qu’on décrit comme un obsédé de l’argent, que je ne marchande que 500 millions de F CFA ? », à-t-il ajouté.

« Quand le gouvernement nous a adressé une invitation à envoyer nos représentants à la CENI, nous leur avons adressé une réponse écrite dans laquelle nous avons clairement déclaré ne pas être en train de manifester pour l’assainissement du code électoral et venir au même moment participer à cette CENI que nous critiquons »

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus