Alternance au franc CFA : les mises en garde de Kemi Seba aux dirigeants africains

Un tournant décisif vient d’être tracé pour l’alternance au franc CFA qui donnera naissance à la création de la monnaie unique évoquée il y’a quelques mois par les dirigeants de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). 

Dans ce cadre, une rencontre est prévue à Accra ce mercredi 21 février 2018 dans la capitale ghanéenne entre quatre dirigeants africains notamment le Nigéria, le Niger, le Ghana et la Côte d’Ivoire. L’objectif est d’élaborer une feuille de route concernant la mise en œuvre de la monnaie unique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

A lire aussi : Les pays de la Cedeao optent finalement pour 2020 pour faire disparaître le franc Cfa

Les mises en gardes de Kemi Seba…

C’est fort de cela, en prélude à cette rencontre qui devrait être sanctionnée par la mise en place d’une feuille de route, que l’activiste franco béninois Kemi seba, initiateur du Front anti CFA invite les dirigeants africains à ne pas s’écarter de leurs objectifs.  « Nous observerons attentivement ce que les dirigeants africains de la CEDEAO,mettrons en place, suite à la lutte que nous avons enclenchée , au péril de nos libertés individuelles » a t-il souligné. A l’en croire, la rue sera en ébullition à la moindre trahison. Aussi, met-il en garde les dirigeants africains : « mieux vaut pour eux qu’ils ne tentent pas de nous dribbler…. La jeunesse africaine les regarde ».

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Roch Kaboré : « la question de création d’une nouvelle monnaie est une urgence pour nous »  [/su_heading]

C’est un secret de polichinelle que les pays les plus riches de la zone restent toujours hostiles à cette idée d’alternance au Franc CFA. Il s’agit parmi tant d’autres du Nigéria, première puissance économique de l’Afrique de l’ouest qui n’a pas encore pleinement adhéré à la création de la monnaie unique de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).  Quant-au Ghana, il affiche pour l’heure une position mitigée.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus