Bénin – Assemblée Nationale : les agents disent ne pas être privés de salaire

Suite à l’information qui a circulé dans la presse et qui fait état de ce que le personnel administratif et d’appui du Parlement serait sans salaire depuis janvier, un fait qui serait la résultante de la mauvaise gestion financière du Président Adrien Houngbédji, le Syndicat Autonome du Personnel de l’Assemblée Nationale (SYNAPA) a animé un point de presse ce vendredi 16 février 2018 pour apporter un démenti et des clarifications. Selon André Odon-Aro, Secrétaire Général du Synapa il s’agit purement et simplement d’une information mensongère contre laquelle s’indigne tout le personnel réuni au sein du Synapa.

Lire aussi Palais des gouverneurs : L’acerbe réplique des questeurs à l’He Basile Ahossi

Déclaration de presse du Synapa
Dans sa parution n°677 du jeudi 15 février 2018, le quotidien d’information, d’analyse et de publicité SOLEIL LEVANT a affiché à sa une : HOUNGBEDJI DONNE-T-IL RAISON A AHOSSI ? LE PERSONNEL ADMINISTRATIF ET D’APPUI DU PARLEMENT SANS SALAIRE DEPUIS JANVIER. A la lecture de ce titre et sans qu’il n’est besoin de se soucier de l’article, le personnel parlementaire dans son ensemble s’indigne de tels écrits. Car il s’agit d’une dérive qui ne saurait nous laisser indifférents. Les salaires du mois de janvier ont été payés à l’ensemble des députés, du personnel civil et militaire de l’Assemblée Nationale au même moment et à bonne date. Mieux, à la date du jeudi 15 février 2018, les salaires du mois de février 2018 ont fini d’être traités par les services compétents et transmis aux Questeurs et au Président de l’Assemblée Nationale pour signature. Vous comprenez que notre étonnement et notre indignation sont grands. C’est pourquoi par ma voix, en tant que Secrétaire Général du Syndicat Autonome du Personnel de l’Assemblée Nationale (SYNAPA), appuyé de la Section Nationale du Réseau Africain des Personnels des Parlements (RAPP) et du Réseau des Femmes Fonctionnaires Parlementaires du Bénin (RFFPB), le personnel s’insurge contre ces propos mensongers et cette intoxication sans fondement. Pour mieux vous en convaincre, chers amis journalistes, je vous apprends au passage que nos salaires sont domiciliés dans les banques primaires (BOA, ECOBANK, BSIC, BGFI, UBA, DIAMOND BANK, etc.). Vous pouvez mener vos investigations à ces niveaux en cas de besoin. Exprimant notre surprise face à la légèreté coupable dont a fait preuve l’auteur de cet article qui n’a pas pris la peine de faire la moindre investigation sur le sujet, nous nous réservons le droit de saisir l’ODEM et la HAAC pour rétablir l’image de notre institution et décourager les auteurs de ce genre de diffamation.
Je vous remercie.

André ODON-ARO Secrétaire Général du SYNAPA

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus