Bénin – Crise intestine des partis politiques : le Prd au bord de l’éclatement ?

Après la « Renaissance du Bénin » (Rb) et le Parti social-démocrate (Psd), le Parti du renouveau démocratique (Prd) serait-il aussi au bord de l’éclatement ? C’est la question que se posent plusieurs observateurs qui suivent de près les événements au sein de ce parti vieux de 27 ans.

Dirigé par maître Adrien Houngbédji depuis sa création en 1991, le Prd semble traîner, depuis maintenant quelques mois, une crise intestine majeure qui pourrait l’affaiblir lors des prochaines échéances électorales.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – PRD : enfin un remplaçant pour Adrien Houngbédji ?[/su_heading]

Des recoupements, il ressort que le malaise qui gronde au sein du Prd découlerait d’une guerre de leadership entre le président du parti, Adrien Houngbédji, actuel président de l’Assemblée nationale, et le député de la 20ème circonscription électorale du Bénin, Augustin Ahouanvoébla.

En effet, cette guéguerre serait issue de la « trop » grande amitié qui caractérise les rapports entre le chef de l’Etat béninois, Patrice Talon et le député Augustin Ahouanvoébla.

Il est un secret de polichinelle qu’à l’approche des élections présidentielles de 2016, la candidature de Patrice Talon avait été rejetée par le Prd. Comme si cela ne suffisait pas, au cours de la campagne électorale, Adrien Houngbédji, alors soutien du candidat Lionel Zinsou (candidat du régime Yayi ndlr), avait vilipendé Patrice Talon.

Aujourd’hui ardent défenseur du régime de l’homme de la Marina, Adrien Houngbédji, aux yeux de certains ténors du Prd, aurait perdu toute crédibilité pour prédestiner à l’avenir du parti étant donné que le poids de son âge pourrait ne pas lui permettre de repositionner autrement cette formation politique.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Déguerpissements et dégâts collatéraux à Porto-Novo : Adrien Houngbédji “gifle” certaines femmes[/su_heading]

Quelques jours avant la tenue du dernier congrès du parti, la presse locale béninoise avait annoncé le départ d’Adrien Houngbédji de la tête du parti. Mais de sources proches de l’homme, il s’agirait d’une manœuvre pour lui forcer la main et précipiter sa retraite politique. Adrien Houngbédji a donc su prendre le devant des choses et s’est maintenu à la tête du parti à l’issue des travaux du congrès du parti.

[bs-quote quote= »Mais curieusement, le député Ahouanvoébla est le grand absent des grandes instances du parti, notamment du bureau politique. » style= »style-7″ align= »center »][/bs-quote]

Dans la commune d’Avrankou, une localité du département de l’Ouémé et fief d’Augustin Ahouanvoébla, des inquiétudes du non positionnement du député sur la liste du parti lors des prochaines élections législatives au détriment d’un proche de Adrien Houngbédji gagnent de plus en plus les cœurs. Des inquiétudes qui font monter la tension entre les sympathisants du député et les militants du parti fidèle à Adrien Houngbédji.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus