A la UnePolitique

Bénin : Komi Koutché sous le coup d’un mandat d’arrêt international ?

Dans l’affaire qu’il convient désormais d’appeler « affaire FNM », du nom de la structure béninoise dont la gestion a été considérée comme mauvaise par les autorités compétentes en la matière, un rebondissement conséquent vient mettre tous les médias en alerte.

En effet, cité dans une affaire de malversation financière et de mauvaise gestion au Fonds National de Micro-Crédit (FNM), l’ancien ministre béninois des finances Komi Koutché, serait recherché par la police.

--- Publicité---

De sources concordantes, pour n’avoir pas répondu à une première convocation du tribunal de première instance de Cotonou, les autorités judiciaires du Bénin auraient délivré vendredi, un mandat d’arrêt international contre Komi Koutché qui serait hors du territoire national et ce dernier serait activement recherché par les bureaux d’Interpol.

La même source confie que plusieurs autres personnes (quatre cadres du FNM) dont les noms ont été cités dans cette affaire seraient déjà sous le coup d’un mandat d’amener et seraient bientôt dans les mains des autorités judiciaires. Une affaire qui ne cesse de révéler son lot de surprises et qui pourrait en apporter plus les jours à venir.

Un autre coup d’essai ?

On se rappelle il y a quelques jours, l’ancien ministre des finances était au cœur d’une grosse polémique de poursuite judiciaire dans une supposée affaire de vol de près de 700 millions de francs cfa qui serait intervenu à son domicile en 2016 alors qu’il était encore en fonction. Une polémique qui a aussitôt fait réagir l’entourage de l’homme et notamment sa famille politique.

Mais face à la situation, Komi Koutché a affiché une sérénité d’homme d’Etat. L’information d’un mandat d’arrêt international à son encontre apparaît donc comme un coup d’essai pour tester, encore une fois, la sérénité de l’homme dont personne n’ignore les ambitions politiques. Mais si l’information arrivait à se confirmer, Komi Koutché va sans doute se plier aux exigences de la justice béninoise pour prouver sa bonne foi.

---Publicité---

11 commentaires

  1. Moi je l’invite à se rendre humblement à la justice de son pays s’il ne se reproche rien afin que la justice l’ecoute sur ce qu’on lui reproche.

    1. Très bien. Au moins vous, vous êtes clairvoyant! Notre peuple n’aime pas l’injustice. Qu’il se rende simplement. Mais il ne pourras pas éternellement se cacher derrière les politiciens sauvages qui le protègent pour espérer sa protection en retour dans d’autres affaires.

  2. Vraiment où allons nous dans ce pays, leurs objectifs c’est comment fait pour empêcher ce monsieur à la candidature de 2019 et 2021

  3. S’il ne se reproche rien, qu’il se présente devant les juridictions de son pays. La justice doit être la même pour tout le monde.

    1. Vous vous relisez avant de publier vos post? Hier, celui qui là aujourd’hui était venu s’expliquer en ayant confiance à la justice de son pays?????

  4. Ce qui me fait rire c’est quand à chaque fois un dossier est brandi les gens ont tôt fait de lier cela à la politique, au règlement de compte comme si nous n’avons pas vu ce que ces monsieur ont fait de l’argent dans ce pays! marche de soutien, meeting, prières etc….

  5. Affaire Koutche ou Djenontin ou autres, ils n`ont qu`a répondre a la convocation s`ils ne reprochent rien. De quoi ont il peur? Ils ne veulent pas être comme Rachidi Gbadamassi qui a dit je cite : « je suis vacciné … la prison »? Nous avons tous vu dans ce pays comment ils ont géré ce pays sous leur mantor Boni Yayi.

  6. Justement vousur parlez comme si vous ne connaissez pas le mode opératoire du régime. Combien sont allés répondre à la justic et sont revenus à la maison ? Convoquer est une façon de leur priver de liberté et prétexter d’un procès indéfiniment reporté. De plus vous parlez comme si vous ne voyez pas ma vérité que ce sont uniquementceux de l’opposition qui sont ré recherchés et les présumés corrompus qui sont encore aux affaires que dites vous de ceux là

  7. ‹‹IL n’a qu’a se rendre ››comme si s’était facile ? La gouvernance c’est le pouvoir. C’est mieu pour le président Talon de cibler une autre personne comme il sait bien le faire. Si Talon est président aujourd’hui c’est grâce à la générosité de YAYI Boni qui l’a laisser rentré au pays.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité