Bénin – Wémèxwé 2018 : une plaidoirie pour l’unité dans la diversité d’opinion (vidéo)

L’édition 2018 de la fête de retrouvaille des filles et fils de la Vallée de l’Ouémé baptisée « Wémèxwé » était en apothéose  ce dimanche 25 février 2018 au collège d’enseignement général d’Adjohoun. Cette dernière journée a démarré par le culte de l’Eglise Catholique Romaine célébré par l’évêque du diocèse de Porto-Novo, Monseigneur Aristide Gonsallo.

Dans sa prise de parole, Monseigneur Aristide Gonsallo a salué le dynamisme et l’inspiration catholique qu’insuffle à toutes les éditions de Wémèxwé, le coordonnateur National de l’Association Wémèxwé . A l’en croire, en instituant Wémèxwé, le comité intercommunal de Wémèxwé fait mémoire du père Dominique Adéyemi dans la foi. L’homme de Dieu n’a ménagé aucun effort pour inviter dans son homélie comme l’indique l’évangile du jour, les fils et filles de l’Ouémé à dépasser les apparences pour rejoindre le mystère de chaque personne.

Antoine Bonou rassure et plaide pour l’unité

« La barque Wémèxwé , la grande fête identitaire de retrouvaille qui fait partout notre fierté ne chavira jamais », a rassuré le coordonnateur national de l’association Wémèxwé Antoine Bonou. Selon lui, elle résistera à toutes les épreuves et survivra même au delà des présentes générations car, « elle est une force d’action et une puissance sublime ».

 » Vivre et agir ensemble constitue notre credo. Nous avons donc la responsabilité morale et historique d’aider Wémè à grandir et à se développer. Son rayonnement ne dépend que de nous » a t-il laissé entendre telle une plaidoirie à l’endroit des wémènous (fils et filles du département de l’Ouémé Ndlr). A ce titre, il invite les fils et filles de « wémè »  a rentrer dans une sérénité totale respectant les valeurs et les textes fondamentaux de leur Union.

Un creuset de développement…

Le maire d’Adjohoun a, quant à lui, fait remarquer que Wémèxwé au delà des réjouissances, s’est progressivement mué en un creuset de développement. A titre d’exemple, il a dans son allocution mis en exergue les œuvres sociales réalisées à la faveur de chaque édition. Il s’agit selon lui des actes qui impactent le secteur socio économique et qui constituent illustration parfaite de la grandeur d’une union.

Évoquant les derniers soubresauts qu’ ont connu la fête de Wémèxwé, le maire d’Adjohoun Léon Bokovè invite les uns et les autres à réfléchir sur la consolidation de la fraternité et de la solidarité qui ont toujours caractérisé leurs relations. « Je vous rappelle notre engagement à cultiver les valeurs de concorde et d’entente mutuelle en dépit de nos opinions divergences mais assurément constructive » a t-il souligné. Aussi, invite t-il ses compatriotes à se mettre au dessus de la mêlée et à cultiver la fraternité pour que soit renforcer le label Commun « Wémèxwé »

Dans ses perspectives pour Wémèxwé, Antoine Bonou, coordonnateur national de l’Association Wémèxwé a annoncé l’organisation d’un congrès extraordinaire dont l’objectif est de mettre fin aux germes de division. En attendant les décisions dudit congrès extraordinaire, le rendez vous est donc pris pour la dixième édition de la célébration du label Wémèxwé dans la commune des Aguégués en 2019.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus