Crime rituel au Bénin: le maire Michel Bahou montre la voie à Sacca Lafia

Le secteur des « hounnon » est un secteur en plein expansion au Bénin avec son cortège de disparitions d’enfants, de crimes crapuleux, de trafic d’organes humains et de crimes rituels.

Ce phénomène qui est dû à l’invasion du secteur par des jeunes sans foi ni loi et adeptes de l’argents faciles devient un phénomène de société qu’il faut très tôt circonscrire.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin: Un « hounnon » habitué de sacrifices humains mis aux arrêts [/su_heading]

Mais en dépit des appels incessants à l’endroit du ministre de l’intérieur et de la sécurité publique pour qu’il prenne ses responsabilités en procédant au recensement des « hounnon » et en les mettant face à leur responsabilité; Sacca Lafia a toujours opposé un silence assourdissant.

Une posture que le Maire de la commune d’Akpro-missérété refuse d’adopter face aux récents événements qui eu a cours sur son territoire communal.

En effet, le Maire Michel Bahou a convoqué ce Mardi 13 février 2018 tous les dignitaires, les « hounnongan », les « hounnon » et autres prêtre du culte vodun exerçant sur le territoire de la Commune d’Akpro-missérété à la maison des jeunes et de loisir de ladite commune pour une réunion de crise et de concertation afin d’assainir ce secteur et d’extirper « l’ivraie » qui y est glissée.

Ils ont été nombreux à répondre à l’appel du maire Michel Bahou qui n’est pas passé par quatre chemin pour exprimer sa désolation par rapport à ce qui se passe dans sa commune et qui interpelle les gardiens de la tradition qu’ils représentent.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Assassinat d’Alain Chapo : la « jalousie homosexuelle » comme mobile du crime [/su_heading]

[su_quote cite= »a martelé le Maire. »] » Il est inconcevable, que la commune d’akpro-missérété continue d’occuper le devant de la scène du fait des crimes rituels, des viol sur mineures et autres faits criminels dans lesquels excellent des dignitaires ou des usurpateurs alors même que les divinités endogènes sont des entités dignes de respect et de vénération »[/su_quote]

Il n’est pas question que les choses continuent dans cette lancée a indiqué le Maire Michel Bahou en invitant le président des religions endogènes à prendre ses responsabilités en procédant sans délai à l’épurement de son écurie.

Pour le Maire michel Bahou, l’élaboration d’un répertoire avec le nom de tous les dignitaires du culte vodun et le genre de divinité pratiquée est une urgence afin de barrer la voie aux marchands d’illusion et aux sadiques usurpateurs qui jettent du discrédit sur la religion endogène.

Les dignitaires présents à cette rencontre ont pris de fermes engagements  à faire en sorte afin de dénicher de leur rang des vils individus sans foi ni loi de la trempe du « hounnon » nommé Kpèssè arrêté ce weekend pour viol sur mineur et crime crapuleux.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin : Une dame retrouvée morte mystérieusement à Akpro-Missérété [/su_heading]

Le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia doit prendre l’exemple sur le Maire Michel Bahoun en donnant des instructions fermes aux maires des différentes communes pour qu’ils procèdent au recensement  des dignitaires du culte vodun exerçant sur leur territoire respectif et de les impliquer dans la lutte contre les brebis galeuses qui salissent leur corporation. Ce serait un pas décisif pour faire reculer ce phénomène à défaut de l’éradiquer; il en va de la sécurité de la population béninoise et de l’image du pays.

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus