L’Afrique du sud attaquée par une des plus dangereuses épidémies du monde

Le nombre de morts d’une épidémie de Listeria d’origine alimentaire en Afrique du Sud a plus que doublé, passant à 172 morts en janvier, a annoncé jeudi le gouvernement.

L’Institut national des maladies transmissibles (NICD) a déclaré que 915 cas de la maladie ont été confirmés depuis Janvier, une estimation en hausse par rapport aux chiffres donnés le mois dernier de 61 décès et 720 foyers confirmés.

Le gouvernement a déclaré que la source de l’épidémie était encore inconnue. « Le NICD est optimiste sur le fait que la source de cette épidémie sera trouvée, et exhorte le public à ne pas paniquer inutilement », a déclaré le gouvernement dans un communiqué, affirmant que les autorités sont à pied d’œuvre pour trouver la source de l’épidémie.

La listériose est causée par une bactérie trouvée dans le sol, l’eau et la végétation. Les gens contractent généralement à travers les produits animaux, les fruits et légumes frais.

La maladie provoque des symptômes pseudo-grippaux et peut entraîner des nausées, de la diarrhée, une infection de la circulation sanguine et du cerveau. Elle présente un risque plus élevé pour les nouveau-nés, les personnes âgées, les femmes enceintes et les personnes immunodéprimées, a indiqué le département de la santé.

La province la plus densément peuplée d’Afrique du Sud, Gauteng, compte pour 59% des cas signalés, suivie de Western Cape (12%) et du KwaZulu-Natal (7%).

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus