Ukraine : expulsion manu militari de l’ancien président géorgien Saakachvili (VIDEO CHOC)

Selon nos confrère de la RT, l’ancien président géorgien et ancien gouverneur d’Odessa a été appréhendé le 12 février lors d’une spectaculaire opération commando, et expulsé sans ménagement vers la Pologne.

Dernier épisode de ses démêlés tragicomiques avec Kiev, Mikheïl Saakachvili a été expulsé de force vers la Pologne ce 12 février.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Russie : Vladimir Poutine , l’homme le plus puissant du monde [/su_heading]

La descente aux enfers continue donc pour l’ancien président géorgien, accueilli à bras ouvert en Ukraine en 2015, puis naturalisé ukrainien et, enfin, bombardé gouverneur de la province d’Odessa en 2015, à la suite du coup d’Etat pro-Union européenne dit de l’Euromaïdan, en Ukraine.

YouTube video

Une vidéo publiée sur Facebook ce même 12 février montre l’intervention d’un commando d’une quinzaine de membres dont certains avec des équipements militaires, filmée par la caméra de surveillance d’un restaurant. L’Ukraino-Géorgien tombé en disgrâce est appréhendé et emmené sans ménagement : il est tiré par les cheveux.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Russie : Des kalachnikovs nouvelle génération pour l’armée (VIDEO) [/su_heading]

Il a ensuite été mis dans un avion à destination de Varsovie en Pologne, comme l’a confirmé ce 13 février Agnieszka Golias, porte-parole des gardes-frontières polonais : «Mikheïl Saakachvili a été admis sur le territoire de la République de Pologne», a-t-elle annoncé, citée par l’AFP.

 «Cette personne se trouvait sur le territoire ukrainien illégalement, c’est pourquoi […] elle a été renvoyée vers le pays depuis lequel elle était arrivée en violation de la législation ukrainienne», ont annoncé de leur côté dans un communiqué les gardes-frontières ukrainiens après le décollage de son avion.

L’ancien gouverneur d’Odessa, devenu opposant politique de Petro Porochenko et désormais apatride après avoir été déchu de sa citoyenneté ukrainienne en juillet 2017, avait en effet tenté de revenir en Ukraine en septembre 2017 afin de mener campagne contre Petro Porochenko avec comme ligne de mire les élections législatives de 2019.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus