A la UneSociété

Bénin – Affaire faux médicaments : descente musclée de la police dans des magasins des grossistes

L’affaire « faux médicaments » dans lequel est principalement impliqué le député Atao Hinnouho continue d’alimenter l’actualité nationale.

La lutte contre le phénomène semble être une véritable priorité pour le gouvernement en place. Après la condamnation des directeurs de plusieurs sociétés grossistes répartiteurs à 4 ans d’emprisonnement assortis d’une amende, le gouvernement a décidé de couper l’écoulement des produits détenus par ces dernières. Ainsi, les magasins de certaines sociétés épinglées ont reçu la visite de la police républicaine ce mercredi tôt dans la matinée.

--- Publicité---

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – Faux médicaments : l’ordre des pharmaciens suspendu[/su_heading]

Il s’agit des sociétés GAPOP et UBPHARM dont les magasins ont été perquisitionnés. Une perquisition qui a permis à la police d’arraisonner plusieurs tonnes de médicaments. Les autorités policières ont annoncé un point de presse dans les heures à venir pour éclairer davantage l’opinion sur les résultats de cette perquisition. Nous y reviendrons.

---Publicité---

7 commentaires

  1. Ca cest de l’acharnement pur et simple pour avoir conscience tranquille face à une justice politisé. Vous ne trouverez rien car le peuple commence par comprendre votre jeu. Honte à vous.

  2. Tellement triste de voir des images de ce genre comme si c’était dans le but d’arrêter des terroristes. Tout un cinéma

  3. pourquoi n avoir pas mené cette perquisition et vérifier si les médicaments entreposés etaient faux ou pas avant de condacondamner des professionnels pour vente de faux médicaments?
    il y a un vice de forme qui me conforte dans cette analyse, il s agit réellement d une justice politisée.
    Lutter contre la vente des faux médicaments oui mais bon à un acharnement contre les citoyens.

  4. Lamentable de voir comment ce gouvernement traite cette affaire qui n’en est finalement pas une. Où sont les preuves de faux médicaments! Liberez les innocents jettés à tort en prison et inculpez les vrais coupables! Quelle honte Mr Talon, le monde vous regarde vos actions ne resteront pas impunies.

  5. Ce serait vraiment insensé de penser que quelqu’ un qui a crié sur toutes les chaînes de tv et de radio pour que la vente des médicaments dans le marché Adjegunlè et autres cesse et qui a déjà eu à denoncer la mauvaise qualité des produits du laboratoire PFIZER des USA soit également un vendeur de ces produits. ce serait comme creusé sa propre tombe. il faut être fou pour faire celà. l ‘État devrait plutôt prendre ses responsabilites en s assurant de l intégrité des laboratoires pharmaceutiques qu’ il autorise à importer au Bénin et qu’ il impose à ces grossistes répartiteurs.
    Le tord n est pas qu’ aux pharmaciens.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité