Bénin – Congrès de Djeffa : Zéphirin Kindjanhoundé a-t-il abandonné son parti UDD-Wologuèdè ?

Le Président Sébastien Ajavon s’installe officiellement dans le giron politique béninois à travers la création de son parti Union Sociale Libérale (USL). Dans cette œuvre, l’homme s’est fait entourer des acteurs politiques qui l’ont soutenu en 2016 et qui lui sont restés fidèles.

Au nombre de ces derniers se retrouve le président du parti Union pour une dynamique démocratique (UDD Wologuèdè), Zéphirin Kindjanhoundé qui s’est d’ailleurs brillamment illustré au cours de ce congrès et également dans le bureau national du parti USL.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – Congrès de Djeffa : composition du bureau national du parti USL[/su_heading]

Le parti UDD Wologuèdè de l’ancien député Zéphirin Kindjanhioundé était l’un des premiers partis politique à susciter et à soutenir la candidature de l’homme d’affaires Sébastien Ajavon aux présidentielles de 2016. Un engagement politique qui s’est illustré le samedi 14 novembre 2015 à l’occasion d’un meeting animé sur le terrain de sport du Collège d’enseignement général 1 de Zogbodomey.

Zéphirin Kindjanhoundé a accompagné Sébastien Ajavon dans tous ses actes politiques depuis 2016. Il était avec le leader de la vague bleue dans la coalition « Rupture » et lorsqu’il s’est agi pour lui de prendre ses distances, le parti UDD Wologuèdè était encore à ses côtés. Autant d’actes qui démontrent la loyauté et la fidélité de Zéphirin Kindjanhoundé pour le roi de la volaille.

Fidélité à laquelle Sébastien Ajavon n’est pas resté insensible. La preuve c’est que le président du Parti UDD Wologuèdè se taille une place non négligeable dans le bureau national du parti USL. Il occupe désormais le poste de premier responsable à l’organisation du parti Union Sociale Libérale. C’est sans doute une avancée politique pour quelqu’un qui avait besoin de revenir sur la scène politique. Etant membre du bureau, il pourrait avoir la chance d’être positionné pour les législatives prochaines afin de reprendre sa place à l’hémicycle. Mais cette position qu’occupe le président de l’UDD Wologuèdè dans le nouveau parti suscite des interrogations.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – congrès de Djeffa : « les recettes de l’Etat souffrent » dixit Sébastien Ajavon[/su_heading]

Quand Zéphirin Kindjahoundé crée la confusion

L’Union Sociale Libérale dont Zéphirin Kindjanhoundé est désormais membre n’est pas une alliance politique et jusque-là, l’homme n’aurait pas prononcé la dissolution de son parti encore moins sa démission de ce dernier. Se basant sur ces aspects, il apparaît que Zéphirin Kindjanhoundé se retrouve à la foi premier responsable à l’organisation du parti USL et résident du parti UDD Wologuèdè. Une double coloration politique qui va en contradiction avec la Loi N° 2001-21 UU 21 Février 2003 portant charte des partis politiques.

Selon l’article 23 de la loi portant charte des partis politiques en République du Bénin: « Tout citoyen jouissant de ses droits civils et politiques est libre d’adhérer au parti politique de son choix. Il est tout aussi libre d’en démissionner. Toutefois, nul ne peut être membre de plus d’un parti politique. ».

En termes clairs, l’adhésion de l’ancien député au nouveau parti de Sébastien Ajavon devrait venir en aval de sa démission du parti UDD Wologuèdè dont il est président.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin : Sébastien Ajavon brise le silence sur son soutien à Patrice Talon en 2016[/su_heading]

Au-delà des considérations de la loi, l’acte posé par ce dernier dénote d’un manque de considération pour les militants de l’UDD Wologuèdè s’il avait agi de façon unilatérale. Même si, au cas contraire, il s’agissait d’une action concertée, aucun acte officiel n’a informé le peuple béninois à ce sujet.

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus