PolitiqueSociété

Bénin – crise dans l’enseignement : Martin Assogba s’offre en sapeur pompier

L’ Association de lutte contre l’ethno centrisme et le régionalisme, (ALCRER) est préoccupée par la crise qui secoue actuellement  l’école béninoise. Vue les nouveaux développements et la nouvelle tournure qu’a pris la fronde sociale, Martin Assogba se dit disponible pour contribuer à la résolution de la crise. Lire ci dessous le communiqué de l’ONG ALCRER.

Communiqué de l’ONG ALCRER:

--- Publicité---

 

Depuis plusieurs semaines, le système éducatif de notre pays est secoué, éprouvé par une profonde crise marquée par des mouvements de grève avec pour conséquence la fermeture des classes dans les établissements publics du pays.

Cette situation dont les principales victimes sont les élèves et leurs parents mais également notre pays en quête de cadres bien formés pour son développement, retient l’attention de l’ONG ALCRER dans le cadre de sa contribution citoyenne au développement du Bénin.

Cest pourquoi, en se réjouissant des différentes initiatives de dialogue entre le gouvernement et les centrales syndicales et en marge de ses démarches pour contribuer au dégel de la crise, l’ONG ALCRER exhorte et encourage à la reprise et au maintien constant du dialogue pour trouver des solutions satisfaisantes et durables aux revendications soumises à l’attention du gouvernement.

Par ailleurs, concernant spécifiquement les défalcations opérées par le gouvernement sur les salaires des enseignants pour fait de grève, et en attendant de lever l’équivoque au sujet de cette décision du gouvernement, l’ONG ALCRER invite à ladoption dune démarche participative et surtout au remboursement sans délai des reliquats aux ayant droits pour leur permettre de faire face à leurs charges personnelles et surtout familiales.

En réitérant sa disponibilité à apporter sa contribution à la recherche de solutions à la situation, l’ONG ALCRER exhorte toutes les parties prenantes à oeuvrer pour la sauvegarde de l’intérêt supérieur du Bénin à travers notamment une reprise rapide et effective des cours sur toute l’étendue du territoire national.

Fait à Cotonou, le 04 mars 2018

Le Directeur exécutif de l’ONG ALCRER,

Martin Vihoutou ASSOGBA

---Publicité---

2 commentaires

  1. Il vaut mieux tard que jamais Alcrer veut jouer sa partition Inutile de chercher à savoir pourquoi il a mis du temps à le faire A chacun de prendre ses responsabilités face à la situation

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité