Bénin : Sébastien Ajavon brise le silence sur son soutien à Patrice Talon en 2016

Après la création du parti politique « Union sociale Libérale » du président Sébastien Germain Ajavon hier vendredi 23 mars 2018, le président d’honneur dudit parti, Sébastien Ajavon puisque c’est de lui qu’il s’agit, s’est prononcé ce samedi 24 mars 2018 sur son soutien en 2016 au président Patrice Talon dans le cadre du second tour de la présidentielle. 

Dans son discours, le roi de la volaille explique avoir eu l’espoir que trois années d’exil pouvaient transformer positivement un homme. « Mais il y a des êtres qui résistent à ces transformations » a t-il affirmé. Aussi, est-il revenu sur la raison pour laquelle il n’a pas  soutenu Lionel Zinsou au second tour des présidentielles.   » Parce que j’aime respecté ma parole donnée. J’avais déjà donné mon accord pour soutenir le candidat de la coalition de la rupture qui sera au second tour » a t-il expliqué.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – Congrès du parti de Sébastien Ajavon: internet quasi inaccessible à Djeffa [/su_heading]

À en croire sa déclaration, tant que la nature lui donnera la force, il sera toujours présent et partout pour le combat de la libération du Bénin. « Le pouvoir fait la confiscation des ressources du pays, le pouvoir crée davantage de misère pour les populations » a t-il dénoncé avant d’ajouter « notre pays va mal et nous ne pouvons pas croiser les bras…. ».

 » A mon destin, je ne tournerai pas dos. Mon engagement est irréversible et ma détermination est totale » promet t-il avec ferveur à ses militants et sympathisants. L’homme entend réussir son challenge, celui de l’unification des forces politiques de l’opposition et d’aller aux prochaines élections.  » Notre pays mérite mieux » a t-il laissé entendre sans langue de bois.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin : Nicephore Soglo présent au congrès de Djeffa en soutien à Sébastien Ajavon [/su_heading]

Pour rappel, Sébastien Germain Ajavon est un homme d’affaire béninois et ancien président directeur général de CAJAF (Comptoir Ajavon et Fils)  créé en 1992, et COMON (Comptoir mondial de négoce), créé en 1998. Il était venu en troisième position après Patrice Talon au premier tour de l’élection présidentielle de mars 2016, avant de soutenir ce dernier au second tour. Mais contre toute attente, il claque la porte de la rupture au lendemain d’une série d’événements qui ont fait de lui l’antipode de la rupture.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus