Bénin – Taxe sur les véhicules à moteur : voici les montants à payer pour chaque type de véhicule

La Taxe sur les véhicules à moteur (TVM) instaurée par le gouvernement réunit désormais les trois taxes connues des propriétaires de véhicules.

Il s’agit de la taxe payée par les propriétaires des véhicules d’au moins 4 roues, celle payée par les propriétaires des véhicules de transport public de personnes ou de marchandises (TPS-TR) sans oublier la taxe imposée aux véhicules des sociétés (TVS) . Ces différentes taxes sont donc désormais prises en compte sous la dénomination de Taxe sur les véhicules à moteur (TVM). Malgré ce changement structurel, les montants payés pour le compte de ces différentes taxes n’ont pas changé.

[su_heading size= »15″]A (re) lire aussi : Bénin: taxes sur les véhicules à moteur: la répression reprend dès ce 1er Avril[/su_heading]

VÉHICULES DE TRANSPORT PRIVÉ DE PERSONNES OU DE MARCHANDISES

  • Puissance inférieure ou égale à 7 chevaux : 20.000 F Cfa
    Puissance comprise entre 8 à 10 chevaux : 30.000 F Cfa
  • Puissance comprise entre 11 à 15 chevaux : 40.000 F Cfa
  • Puissance supérieure à 15 chevaux : 60.000 F Cfa

VÉHICULES DE TRANSPORT PUBLIC DE PERSONNES OU DE MARCHANDISES

  • Véhicules de transport public de personnes
    0 à 9 places : 38000 F Cfa
  • 10 à 20 places : 57000 F Cfa
  • Plus de 20 places : 86800 F Cfa
  • Véhicules de transport public de marchandises
    0 à 2,5 tonnes : 49500 F Cfa
  • 2, 6 à 5,00 tonnes : 57000 F Cfa
  • 5,01 tonnes à 10,00 tonnes : 86800 F Cfa
  • Plus de 10 tonnes : 136400 F Cfa

VÉHICULES DES SOCIÉTÉS

  • Puissance n’excédant pas 7 chevaux : 150.000 F Cfa
  • Pour tous les autres véhicules : 200.000 F Cfa
    La nouveauté de la Tvm concerne les véhicules à trois roues. Pour cette catégorie de véhicules, le montant de la taxe à payer est de 15000 F CFA.

Il importe de préciser que la Taxe sur les véhicules à moteur (Tvm) est un impôt qui concerne les véhicules à moteur d’au moins trois roues immatriculés au Bénin et utilisés pour le transport public ou privé de personnes ou de marchandises. C’est une nouvelle disposition de la loi de finances 2018, contrairement à celle de 2017 qui touchait essentiellement les véhicules d’au moins quatre roues utilisés pour le transport privé de personnes. Elle est exigible au 31 mars de chaque année.

Donc les personnes concernées par ces différentes taxes, disposent encore de quelques jours pour se mettre en règle afin de ne pas subir les rigueurs de la loi.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus