Fronde sociale au Bénin : le message de Daniel Edah aux béninois

La fronde sociale qui perdure au Bénin ne laisse pas indifférent le Président du Mouvement pour la prospérité solidaire (MPS), Daniel Edah, candidat à la présidentielle de 2016. Dans un message adressé au peuple béninois, Daniel Edah a donné sa lecture de la situation sociale du pays et a invité les acteurs, travailleurs comme gouvernants, au calme pour une sortie rapide de crise. Lire l’intégralité de son message.

Message de Daniel Edah aux Béninois
Mars 2018

Béninoises, Béninois,
Mes chers compatriotes,

Lorsque la Nation est en danger ou court le danger, il est un devoir patriotique de tous ses fils et filles de mettre de côté les égos pour réaliser la nécessaire union sacrée pour traverser l’épreuve immédiate.

Chers compatriotes, l’épreuve immédiate pour le Bénin c’est le risque insurrectionnel du fait de la conjoncture économique et des velléités de mise entre parenthèses des acquis démocratiques.

Chers compatriotes, l’autre épreuve immédiate, c’est le risque d’une année académique blanche couplé avec le total blocage de l’administration publique et ses conséquences sur le secteur privé et bien entendu sur l’économie.

Chers compatriotes, le danger qui nous guette, c’est le blocage de notre pays. Ce blocage n’arrange ni le gouvernement, ni les travailleurs, ni encore l’opposition politique dont je me réclame.

Je comprends la détermination du gouvernement à faire appliquer à la lettre les décisions qu’il a prises afin de ne pas perdre la face.

Je suis d’avis que toute décision prise ou toute réforme engagée au terme d’une concertation préalable avec les acteurs concernés doit être conduite à terme malgré les douleurs que sa mise en oeuvre pourrait comporter momentanément pour les citoyens.

La question est de savoir si les réformes et décisions objets des récriminations des travailleurs béninois ont fait l’objet de concertations préalables suffisantes.

Mes chers compatriotes, ce n’est pas le moment de chercher à livrer les travailleurs à la vindicte populaire, de diaboliser le gouvernement ou de répondre à toutes les questions préalables au risque d’envenimer la situation.

Je sais que notre pays a beaucoup de défis et qu’il faut un gouvernement assez courageux et déterminé pour les relever. Je sais aussi qu’aucun gouvernement ne saura imposer à succès, par la ruse et la rage, ses solutions unilatérales à tout le peuple béninois.

Je suis persuadé que le gouvernement de mon pays en est conscient et que malgré son durcissement de ton à l’encontre des travailleurs, il saura éviter aux écoliers, élèves et étudiants béninois une année académique blanche ainsi que le blocage de l’administration publique.

L’expérience nous apprend qu’on peut s’enfermer dans un même espace, parler plusieurs heures voire des jours sans véritablement se parler, dialoguer, communiquer.

J’ai compris, en suivant les reportages des rencontres du gouvernement avec les représentants des travailleurs béninois, que les parties parlaient sans se parler.

Mes chers compatriotes, je voudrais vous prendre à témoins pour inviter le gouvernement à re-engager sans délai les discussions avec les centrales syndicales pour un dialogue véritable et sincère en vue de la relance de l’administration publique qui est l’unité de production et d’aide à la production de la richesse nationale malgré la minorité numérique des travailleurs qui la composent par rapport au reste de la population.

De même, j’invite tous les travailleurs du secteur public au calme malgré les menaces sur les salaires et à se montrer réceptifs, dans l’intérêt national, à toute nouvelle démarche du gouvernement pour une sortie rapide de crise.
Je vous remercie.
Vive le Bénin
Dieu bénisse le Bénin!

Daniel Edah
Président
Mouvement pour la Prospérité Solidaire – MPS
Bénin

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus