Violences – stades : le championnat grec suspendu après une présence armée 

Le ministère grec des Sports a suspendu le championnat grec ce lundi 12 mars, après l’irruption la veille du président du PAOK Salonique sur le terrain avec une arme, a-t-on appris d’Ouest-France.

Le classico attendu entre l’ Athènes à l’occasion de la 25e journée de la Super League a pris une autre tournure. Alors que les supporters se délectaient du spectacle des 22 acteurs sur la pelouse, Ivan Savvidis, gréco-russe, président du PAOK Salonique comme « un jeune cow-boy » a fait irruption sur la pelouse avec une arme au tour de la ceinture avec des mots cho à l’endroit de l’arbitre (voir photo et vidéo).

Selon une source au média français, les joueurs de l’AEK ont refusé de continuer à jouer après l’irruption sur le terrain, à la 90e minute, des dirigeants du PAOK.  Lesquels dirigeants « protestaient contre la décision de l’arbitre, Giorgos Kominos, de refuser pour un hors-jeu, le but que le défenseur capverdien du Paok, Fernando Varela, venait de marquer.« , rapporte Ouest-France.

L’arbitre a finalement accepté revenir sur la décision et a accordé le but au PAOK, mais n’a pas pu convaincre les joueurs de l’AEK de revenir sur la pelouse pour faire constater la fin réglementaire du match.

Alors, pour montrer sa volonté affichée de lutter contre les violences faites aux stades, le gouvernement grec a décidé de mettre « sous veilleuse » le championnat grec (Super League).  » Nous avons décidé de suspendre le Championnat « , a annoncé le secrétaire d’Etat aux Sports, Giorgos Vasiliadis, à l’issue d’une réunion avec le Premier ministre, Alexis Tsipras, relate notre source. Ce dernier n’entend pas relancer les hostilités « tant qu’un nouveau cadre ne sera pas mis en place« .

Se basant sur la procédure du Flagrant délit,  » M. Savvidis sera arrêté s’il est localisé d’ici ce soir, à minuit » a rapporté le média . Tout en rajoutant que si M. Savvidis reste introuvable d’ici là, il pourra ensuite être poursuivi en procédure normale. 

Il faut préciser qu’une victoire propulsait le PAOK en tête du championnat (1er avec 55 points et 1 match en moins). Tandis que l’AEK actuel leader (54 points) va être reléguer en 2e position.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus