Bénin : l’accès au Port de Cotonou et aux installations portuaires réglementé

Par une note de service en date du 19 avril 2018, le nouveau Directeur du Port autonome de Cotonou, Christiaan De Block,  a posé les conditions strictes d’accès du personnel dans l’enceinte et sur les installations portuaires.

Le 18 avril 2018, le Directeur du Port autonome de Cotonou a eu une séance de travail avec les responsables du Syndicat des travailleurs du Port autonome de Cotonou (Syntrapac). Occasion pour le nouveau directeur, Christiaan De Block, de mettre un accent particulier sur son principal défi, celui d’accroître les performances de la structure portuaire.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – Chaîne des transports maritimes : imbroglio dans l’acconage à la Sobemap[/su_heading]

Dans cette perspective et conformément aux dispositions du Code ISPS relatives aux conditions d’accès au Port, les prescriptions d’accès du personnel dans l’enceinte et sur les installations portuaires ont été fixées. Ainsi, les agents du Port autonome de Cotonou, comme tous usagers du port seront désormais astreints au respect strict des dispositions de sécurité et de sûreté en vigueur sur les installations portuaires.

« Aucun agent du Port autonome de Cotonou ne peut accéder au Port ni aux différents installations portuaires sans titre d’accès (carte professionnelle, badge, autorisation temporaire) délivré par le Port autonome de Cotonou. A cet effet, l’accès au port est strictement subordonné à la présentation d’un titre d’accès en cours de validité aux agents de sûreté en poste aux différents accès du port », peut-on lire dans la note de service.

[totalpoll id= »86679″]

Toujours selon cette note de service, aucun véhicule du personnel du Port autonome de Cotonou ne peut accéder dans l’enceinte portuaire sans un macaron en cours de validité ou autorisation spécifique délivrée par l’autorité portuaire. A cet effet, les agents du Port de Cotonou doivent se soumettre aux injonctions des agents du commissariat spécial du Port en charge du contrôle des accès.

Il est aussi interdit aux agents du Port autonome de Cotonou de faire accéder dans l’enceinte portuaire, toute personne étrangère (client, visiteur, etc.) ne détenant pas de titre d’accès en cours de validité ou d’autorisation spéciale délivrée par l’autorité portuaire. « Toute violation des présents prescriptions est passible d’une sanction disciplinaire pouvant aller jusqu’à la radiation », a précisé la note de service.

[su_heading size= »17″]A (re) lire aussi : Bénin – Port de Cotonou : que retenir des 22 mois de gestion de Huguette Amoussou ?[/su_heading]

Le Directeur général, Christiaan De Block, a donc invité le Directeur de la capitainerie commandant du Port, le Directeur des ressources humaines, le Commissariat spécial du port, chacun en ce qui le concerne, à la mise en application stricte desdites prescriptions qui ne doivent, selon lui, souffrir d’aucune complaisance.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus