Bénin: le rapport 2018 de RSF contesté par les professionnels des médias

Rendu public le 25 avril 2018, le rapport 2018 de Reporter sans frontière (RSF) sur la liberté de presse ne fait pas l’unanimité au Bénin.

Dans une interview accordée à la radio nationale le 26 avril 2018, le président de l’Union des professionnels des médias du Bénin (UPMB), Franck Kpochémè, a désapprouvé ce rapport RSF qui déclasse le Bénin de 6 points par rapport à 2017.

Pour le président de l’UPMB, le rapport 2018 de RSF sur la liberté de presse au Bénin ne reflète pas les réalités du pays. « Le rapport fait mention de 7 organes fermés. Les 7 organes qui ont été fermés au Bénin, c’était en 2016. Donc le rapport 2018 doit prendre en compte les nouveaux événements à partir d’avril 2017 jusqu’en avril-mars 2018. Dans cette période, 7 organes n’ont pas été fermés », a-t-il fait observer.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin : il n’y a pas de développement sans le respect des libertés selon Sébastien Ajavon[/su_heading]

Le rapport 2018 de RSF a également souligné que l’opposition n’a pas accès à la télévision nationale. Un avis que ne partage pas le patron des professionnels des médias du Bénin. « A la date d’aujourd’hui au Bénin, on ne peut pas affirmer que l’opposition n’as pas accès à la télévision. On peut à la limite dire que de plus en plus le gouvernement s’accapare de la télévision nationale… mais l’opposition a également sa place », a-t-il affirmé.

« En tant que béninois vivant au Bénin, je ne me retrouve pas du tout dans ce rapport et il faudrait qu’au niveau de l’union (UPMB – ndlr) nous nous organisons pour élever une vive protestation contre ce rapport qui salit le Bénin. Nous allons chercher à mieux comprendre et voir dans quelle mesure nous allons protester contre ce rapport qui ne reflète pas la réalité au béninois », a-t-il conclu.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus