Côte d’Ivoire : Guillaume Soro promet « abnégation et persévérance » pour « le pardon et la réconciliation »

La deuxième session ordinaire de l’Assemblée nationale ivoirienne s’est ouverte mardi 3 avril et a connu la présence effective des députés et autres invités de marque. Le président du parlement Guillaume Soro a prononcé sont traditionnel discours d’ouverture de la session et en a profité pour faire le bilan de l’objectif fixé durant l’année écoulée.

Guillaume Soro, dans son discours a déploré les accusations et récupérations politiques de toutes ses actions qui pour lui étaient dans un souci de respecter ce qui avaient été prévu et qui allait dans le sens de la thématique de « pardon et réconciliation ». Pour lui, il n’était question que de sensibiliser les populations ivoiriennes à cette cause.

« Mais hélas, certains de nos compatriotes y ont vu un appel opportuniste nourri d’arrière-pensées politiciennes. D’autres nous ont habillé du manteau de donneur de leçons, et tourné en dérision certaines de nos actions allant dans le sens de la promotion du Pardon et de la Réconciliation », a-t-il déclaré

Toutefois, monsieur Soro ne compte pas se laisser faire et assure qu’il continuera le combat jusqu’à ce que les fils et filles de la Côte d’Ivoire arrivent à vivre ensemble en harmonie et dans la paix.

Il martèle ainsi, que « notre initiative, rassurez-vous, n’avait nullement la prétention de solder un contentieux vieux de plusieurs décennies. Seulement, l’Histoire nous enseigne, qu’il n’y a d’issue que dans l’abnégation et la persévérance. Je vous affirme donc ma volonté immarcescible de continuer ce combat, pour le pardon et la réconciliation : voie qui nous conduira à la construction d’une véritable Nation ivoirienne ».

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus