Cyclisme sur route – Tour du Sénégal – 2018 : le Bénin laisse des traces, pari gagné pour Romuald Hazoumè

Alors que le tour Cycliste du Sénégal va connaître son épilogue ce dimanche 29 avril à travers sa 8ème étape – Dakar – Dakar – 102,4 km, un pays se révèle aux yeux de nombreuses équipes pros sur le tour. Le Bénin puisque c’est de lui qu’il s’agit, a étalé une performance jamais connue sur un tour de renom. Chose qui a séduit plusieurs patrons d’écuries qui n’ont pu s’empêcher de féliciter l’équipe qui manage le vélo actuellement.

C’est vrai, les coureurs béninois ont connu une première étape cauchemardesque (Dakar – Thies – 143,3 km). Selon nos informations, le vent et la chaleur ont été des goulots d’étranglement pour cette équipe professionnelle béninoise composée de jeunes coureurs à la quête d’expérience. A l’arrivée, le 1er béninois Emmanuel Sagbo s’est classé 54e sur 63. Sur 6 coureurs lancés, Augustin Acakpo Amoussouvi (59e), Robert Kponha (61e), Bashiki Abdoul (62e) sont là les 4 coureurs qui ont tout donné pour sauver la face. « Il n’y  a que de grande équipes. Les deux petites équipes sont le Gabon et Benin », a affirmé un technicien du vélo à la Fébécy au Sénégal.

Cette journée passée, les coureurs béninois vont tenter de se réveiller à la 2e étape (Thies – St Louis – 181,8 km) et essayer de passer le niveau école. Ainsi Robert Kponha (61e), Emmanuel Sagbo (62e), Bashiki Abdoul (63e), Augustin Acakpo Amoussouvi (65e /66) vont finir avec le peloton de tete, mais avec un écart de rang. A noter que Arnaud Tutuigan et Rémi Sohouont abandonné.

La 3e étape, ( St Louis – Pire-Goureye – 148,5 km) va sonner l’ère de la constance au Sénégal pour les ambassadeurs béninois, ils vont encore finir avec le peloton de tête, avec Bashiki Abdoul (58e), Augustin Acakpo Amoussouvi (59e), Robert Kponha (60e), Emmanuel Sagbo (61e/65).

La 4e étape, (ThiesThies – 108 km), va sonner l’heure de l’audace. Emmanuel Sagbo (37e), Bashiki Abdoul (57e), Robert Kponha (59e) et Augustin Acakpo Amoussouvi (63e / 65) et toujours avec le peloton tête à l’arrivée.

La 5e étape, (ThiesNdangane – 158,2 km) et le Bénin est encore là, les protegés de Romuald Hazoumè ne lâchent plus le peloton. Une légère baisse, mais séduisant au classement. Encore quatre présences notamment Robert Kponha (46e), Augustin Acakpo Amoussouvi (49e), Emmanuel Sagbo (53e) et Bashiki Abdoul (54e / 65). « On appelle ça avoir du cran » nous a dit un technicien du vélo africain. 

La 6e étape, (NdanganeNgueniene – 114,9 km) et les professionnels ont encore eu affaire à des béninois qui ont fait montre d’envie. Comme un moteur Diesel, Augustin Acakpo Amoussouvi (35e meilleur arrivée de béninois après 6 étapes), Emmanuel Sagbo (39e), Robert Kponha (58e) et Bashiki Abdoul (61e sur 63) ont fini à nouveau dans le peloton avec une marge au rang.

La 7e étape, ( NgaparouNgaparou – 14 km), le quatuor béninois n’a rien lâché de ses objectifs, ceux de ne pas être dernier et d’arriver avec le peloton. Dans la peau de compétiteurs nés, Emmanuel Sagbo (40e),Robert Kponha (46e),Augustin Acakpo Amoussouvi (54e) et Bashiki Abdoul (57e/59)ont fait une fois encore honneur au Bénin ce samedi 28 avril 2018 au Sénégal.

cette performance est source de fierté et annonce de la venue dans les prochaines années du Cyclisme béninois qui se veut une place sur les Tours africains. Selon Papoen Osho entraîneur national, « c’est le moment pour que les béninois s’accrochent.« , car dit-il « c‘est bien ce que je vois ici , je suis fier des garçons. C’est même bien, car ils vont enchaîner une semaine après avec le prochain tour du Bénin « .

La première est la bravoure des coureurs béninois qui n’ont pas eu de complexe à courir avec de redoutables pros. L’autre bonne nouvelle pour la Fédération béninoise est le fait que cette formation attire l’attention de nombre de responsables d’écuries qui ont envoyé des messages encourageants à l’instance. Ce qui témoigne de ce que quelque chose est en train de se faire et que dans un laps de temps, des résultats naissent pour l’avenir du Cyclisme béninois. Après le tour du Rwanda, les responsables sont séduits par ce qu’ils ont vu au Sénégal de même pour les burkinabé.

Les pays sont médusés par le travail qui se fait au Benin pour l’essor du Cyclisme au point où un responsable a été obligé de jeter un regard dans le rétroviseur. «  Entre temps le bénin était super nul et aujourd’hui, on sent un changement. Chapeau à l’équipe et au président, dites lui que je passerai le voir au tour du Bénin » a lancé ce dernier. Des signes annonciateurs de ce que la Fébécy est sur la bonne route. Et déjà, notre rédaction a joint au téléphone le président qui n’est pas encore satisfait , mais encourage les garçons car le meilleur , à l’entendre reste à venir. « C’est le moment de lancer les filles » a dit l’infatigable et président révolutionnaire Hazoumè.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus