Belgique : la conférence de Kemi Seba devant les étudiants africains à Liège interdite

Prévue pour le dimanche 13 mai 2018 à la maison du peuple Grand ’Route de Liège en Belgique, la conférence de Kemi Seba, président de l’ONG Urgences panafricanistes, devant les étudiants africains a été interdite par les autorités.

Portant sur le thème : « Pourquoi la souveraineté populaire est l’enjeu politique de ce siècle », la conférence de presse de Kemi Seba devant les étudiants africains de Liège, selon les autorités belges, pourrait entraîner des risques de troubles à l’ordre public. Interdit d’entrée au Sénégal, en Guinée et en Suisse, Kemi Seba est interdit d’animer une conférence de presse en Belgique.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Pourquoi le combat de Kemi Seba est-il vital pour l’Afrique ?[/su_heading]

« Pourquoi de simples discours politiques dérangent tant en haut lieux, des dirigeants occidentaux et africains ? Aurais-je du, plutôt que de me battre en Afrique pour la souveraineté de la terre Mère, prôner, l’intégrationisme des Afros en Occident ? (…) Aurais-je du ne jamais accuser la caste dominante financière qui est à l’origine de l’esclavage, qui détient les médias, finance les parties politiques et tient les rênes du capitalisme ? », s’est-il interrogé.

Pour Kemi Seba, ces interdictions sont loin d’émousser les ardeurs de l’ONG Urgences panafricanistes. « Ces interdictions ne nous font ni chaud ni froid. Elles attestent juste que nous sommes plus que jamais, sur la bonne voie… », a-t-il affirmé sur sa page Facebook. Il a saisi l’occasion pour lancer la mobilisation pour sa tournée anti impérialiste du 18 au 26 mai 2018 en Martinique.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus