Bénin : déjà des dégâts après les premières pluies

Bénin : déjà des dégâts après les premières pluies

A l’instar des années précédentes, la saison des pluies démarre, une fois encore, avec des conséquences sur des populations. Ainsi, après les premières pluies de ces derniers jours, deux établissements scolaires publics paient déjà les frais de ces premières précipitations.

La saison pluvieuse, comme chaque année, constitue une période de calvaire pour le peuple béninois et notamment des apprenants qui doivent, chaque fois, faire face aux affres de cette saison. Ils sont nombreux, ces établissements scolaires béninois publics qui subissent les déconvenues de la pluie. Certains sont inondés, d’autres décoiffés tandis que d’autres voient des salles de classe complètement détruites sous l’effet de la pluie.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin – drame : un pêcheur perd la vie suite à un braquage marin [/su_heading]

Il a fallu simplement les toutes premières gouttes de pluie pour que les dégâts commencent par se faire constater, notamment à Sèmè-Podji et à Abomey  Calavi. Trois établissements scolaires publics ont subi les affres de la forte pluie qui s’est abattue sur la partie méridionale du pays ces derniers jours. Cette pluie a été presque fatale aux élèves de l’école primaire publique (Epp) de Sèmè-Okoun, une localité située dans la commune de Sèmè-Podji. Alors que ces derniers étaient en classe pour le déroulement des cours, leur salle de classe, construite en matériaux définitifs et couverte de toit, s’est affaissée sur eux. Ce drame a occasionné la fracture d’une jambe d’un écolier qui a été conduit d’urgence à l’hôpital et d’autres blessés légers.

En plus de cette école, le collège d’enseignement général (Ceg2) de Godomey situé dans la commune d’Abomey-Calavi a également fait les frais. Six salles de classes de ce collège ont vu leurs toits emportés par cette pluie laissant les apprenants qui étaient au cours sans couvert. Pas de pertes en vies humaines ni de blessés mais de nombreux dégâts matériels. Des incidents qui inquiètent en ce début de saison pluvieuse alors même que les météorologues annoncent une grande pluviométrie cette saison.

A lire également