|

Bénin – Nouveau siège du Parlement : voici ce que révèlent les audits du gouvernement

Le garde des Sceaux, ministre de la Justice et la législation, Joseph Djogbénou, a présenté ce 07 mai 2018, une communication au sujet du « scandale » du nouveau siège de l’Assemblée Nationale en construction. Une communication qui a présenté les failles relevées par les audits commandités par le régime Talon à son avènement à la tête du pays.

A en croire le ministre Djogbénou, le chantier du nouveau siège du parlement est en cours depuis 9ans. D’un montant prévisionnel global estimé à environ 18 milliards 500 millions de francs cfa, le projet de construction du nouveau siège du parlement, selon le ministre, a connu un engagement financier d’environ 20 milliards de francs Cfa de la part de la société SERHAU SA, maître d’ouvrage délégué, qui a déjà reçu un versement de plus de 22 milliards de francs cfa.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin – Scandale du nouveau siège du Parlement : Gbadamassi met Houngbédji au défi ![/su_heading]

Initiés en 2002 et démarrés en février 2009 pour une durée de vingt-quatre (24) mois, les travaux de construction du nouveau siège de l’Assemblée nationale n’ont pu être achevés jusqu’à ce jour malgré l’expiration du délai contractuel. Selon le ministre Djogbénou, le taux d’exécution physique du chantier est de 45,71% contre 56,19% de taux d’exécution financière. « Le reste à mobiliser pour l’achèvement du chantier est d’environ 22,5 milliards de francs cfa », a précisé le ministre aux parlementaires béninois.

Il est à noter que les travaux du chantier du siège du nouveau siège du Parlement sont bloqués en raison de la nature marécageuse du site de construction ; le retard dans le payement de certaines avances de démarrage ; et surtout la mauvaise organisation des entreprises exécutantes.

A lire également

Laisser un commentaire