Diplomatie

Diplomatie – Agriculture : l’ONG TechnoServe signe un accord de siège avec le Bénin

A la faveur d’une cérémonie solennelle le 29 mai 2018 à Cotonou, l’ONG TechnoServe a signé un accord de siège avec le Bénin. C’était en présence du ministre des affaires étrangères du Bénin, du ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, de l’ambassadeur des Etats Unis près le Bénin, de l’ambassadeur des Pays-Bas près le Bénin, et de plusieurs autres cadres et acteurs du secteur anacarde du Bénin.

Présente dans le secteur anacarde au Bénin depuis 2007, l’ONG TechnoServe, à travers cet accord de siège, envisage contribuer davantage, à l’un des objectifs du Programme d’actions du gouvernement béninois en matière de lutte contre la pauvreté et de création d’emplois. « Après une dizaine d’année au Bénin, TechnoServe est fière de contribuer au développement des initiatives pour lutter contre la pauvreté et créer des emplois pour les jeunes et les femmes en milieu rural », a déclaré James Obarowski, Directeur pays de TechnoServe au Bénin.

--- Publicité---

Le Bénin est l’un des meilleurs pays producteurs de cajou au monde. Selon James Obarowski, l’industrie de transformation du cajou au Bénin a, certes, beaucoup de défis mais reste en pleine croissance avec de nouvelles unités installées. « En 2017, le Bénin compte au total huit (08) usines qui, d’une façon ou d’autre, bénéficient de l’assistance technique de TechnoServe dans les domaines divers et variés de la production à la commercialisation en passant par la transformation, sous les aspects spécifiques du choix de site, des appuis-conseils sur le choix des équipements, la formation et le renforcement des capacités managériales », a-t-il expliqué.

Pour l’Ambassadeur Hervé Djokpé, Secrétaire général du ministère des affaires étrangères et de la coopération, l’expertise de TechnoServe dans le secteur anacarde au Bénin n’est plus à prouver. Pour ce dernier, TechnoServe a déjà démontré son expertise dans le pilotage, depuis 2015, du projet dénommé BéninCajù qui a permis d’aider à accroître la productivité ainsi que les revenus de plus de 32.000 petits producteurs béninois de cajou dont 20 à 30 % de femmes et à créer environ 3.400 emplois dans la transformation du cajou dont 70 % sont destinés aux femmes.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin – PAG : le projet « réinventer la cité lacustre de Ganvié » en marche[/su_heading]

En décidant d’octroyer à TechnoServe des facilités administratives, des exonérations douanières et fiscales au titre de cet accord de siège, le gouvernement béninois entend mettre l’ONG à l’abri de certaines difficultés pouvant entraver la mise en œuvre de ses actions sur le terrain.

Dotée d’une approche orientée marché, TechnoServe développe les capacités des exploitants agricoles ; renforce les connections entre les acteurs clés du marché anacarde ; et améliore le monde des affaires. Outre le cajou, TechnoServe développe aussi son expertise au Bénin dans l’entrepreneuriat. BeniBiz est l’actuel projet exécuté par TechnoServe dans le but d’accélérer la croissance des entreprises au Bénin. Présente dans plusieurs pays du monde dont 18 en Afrique, l’ONG TechnoServe, avec 50 ans de résultats prouvés, croit en la puissance de l’entreprise privée pour transformer des vies.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité