Emmanuel Macron trouve que la femme du PM australien est « délicieuse »

Emmanuel Macron, le président français, en visite en Australie, a créé la polémique en commettant une erreur linguistique. Parlant de la femme du Premier ministre australien, il l’a qualifié de « délicieuse ».

L’information est rapportée par la Bbc. Il mettait surement en exergue le fait qu’il s’exprimait très bien en anglais ; et comme on le lui connait, Macron jouait au président érudit lors de sa visite à Canberra, la capitale de l’Australie en s’adressant directement à ses interlocuteurs en anglais, le français a employé l’expression « délicieuse », pour qualifier la femme de son hôte, le premier ministre du pays.

« Merci à vous et à votre délicieuse épouse pour votre accueil chaleureux et l’organisation parfaite de ce voyage ».

Ceux qui l’écoutaient, pensaient avoir mal entendu, mais en y faisant plus attention, ils se rendent compte que la président Macron a bien dit « délicieuse » en parlant de Mme Lucy Hughes Turnbull commettant ainsi un « crime de lèse-majesté ». Même si ce faut pas linguistique a beaucoup fait sourire les Australiens, il n’en demeure pas moins une grosse bourde.

L’expression signifie en français l’état de ce qui est extrêmement agréable, qui procure des délices. On l’utilise souvent pour qualifier un repas ou un fruit. Mais le mot, utilisé en anglais, prend tout autre sens, surtout dans le contexte pendant lequel il est prononcé.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus