Mali : IBK sollicité par 70 formations politiques pour un second mandat

Un dimanche qui donne le ton pour la présidentielle au Mali. Le président Ibrahim Boubakar Kéita (IBK) a été choisi au cours d’un meeting à Bamako, par plusieurs partis politiques pour être leur candidat à la présidentielle.

C’est environs 70 formations politiques qui ont décidé dimanche d’accorder leur confiance en la personne d’IBK, le président en exercice du pays, afin qu’il soit leur candidat pour tenter de briguer un second mandat à la tête du Mali. Une annonce qui a été faite officiellement par ces partis à l’issu de leur meeting, ceci, même si l’intéressé lui-même ne s’est pas encore prononcé sur la question.

Mais tout porte à croire que IBK ne serait pas lui-même contre un second mandat même s’il entretien pour le moment le suspens. Selon bbc, samedi déjà, lors d’une rencontre avec sa coalition, M. Keïta, qui n’a pas encore officiellement annoncé sa candidature, a affiché sa disponibilité à se présenter au scrutin présidentiel.

IBK, président de la république du mali, 73 ans, a été élu en 2013 pour un mandat de cinq ans, renouvelable une fois. Pour l’heure une dizaine de personnes ont déclaré leur intention de briguer le fauteuil présidentiel. Parmi elles, un ancien premier ministre, des anciens ministres et des hommes d’affaires.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus