Santé

RDC – Ebola : décès d’une infirmière et guérison de deux personnes dans le Nord-ouest

Une infirmière congolaise atteinte de la maladie à Virus Ebola est morte dimanche dans le Nord-ouest de la République Démocratique du Congo (RDC) où sévit une épidémie d’Ebola depuis le 8 mai, a appris Anadolu, lundi, auprès de l’autorité sanitaire congolaise.

« Elle est morte dimanche portant à trois le nombre de personnes mortes de la maladie à virus Ebola », a déclaré, lundi, à Anadolu le ministre congolais de la Santé Oly Ilunga, alors qu’il s’apprêtait à lancer, le jour même, la campagne de vaccination contre le virus dans la ville de Mbandaka et dans la région de Bikoro (Province de l’Equateur) dans le Nord-ouest.

--- Publicité---

[su_heading size= »17″]A lire aussi : RD Congo – Épidémie d’Ebola : début des vaccinations expérimentales [/su_heading]

L’infirmière décédée faisait partie de trois professionnels de santé contaminés par le virus dès la première semaine de la déclaration de l’épidémie, a-t-il ajouté, annonçant, en outre la guérison de deux cas confirmés.

« Il s’agit de deux jeunes hommes qui ont quitté l’hôpital de Bikoro samedi avec leur certificat de décharge et de réinsertion », selon Oly Ilunga.

Depuis la déclaration officielle de l’épidémie le 8 mai, vingt-deux cas ont été confirmés dont quatre dans la ville de Mbandaka, capitale de la province de l’Equateur, où les autorités ont lancé, lundi, une campagne de vaccination contre Ebola.

Ce vaccin qui « n’est plus expérimental car a prouvé son efficacité en Guinée », vient pour « bloquer l’évolution de la maladie (…) ce ne sera pas une vaccination de masse parce qu’elle cible d’abord le personnel de santé », a déclaré à la presse Ilunga lançant la campagne lundi dans la ville de Mbandaka. La vaccination cible en priorité le personnel soignant et les Congolais ayant eu des contacts directs ou indirects avec le virus.

Découvert pour la première fois en 1976 dans le village de Yambuku (Nord-Ouest) sur les rives d’une rivière dont il tient le nom, Ebola, est resté endémique en RDC. La dernière épidémie en date, remonte à mai 2017 à Aketi, une zone isolée de la province du Bas-Uélé (Nord-est) où elle avait officiellement fait 4 morts. La plus violente épidémie d’Ebola de l’histoire avait frappé l’Afrique de l’Ouest entre fin 2013 et 2016, causant plus de 11 300 morts.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité