Accord militaire entre la Russie et le Soudan, vers des partenariats stratégiques

Le Soudan et la Russie ont convenu de forger des partenariats stratégiques dans tous les domaines, en particulier dans le domaine militaire, afin de réaliser les intérêts des deux pays.

Mardi, le chef d’état-major de l’armée soudanaise, le général Kamal Abdel-Maarouf al-Mahi, a rencontré l’ambassadeur de Russie à Khartoum, Vladimir Zheltov, en présence de l’attaché militaire russe, Vladimir Gerasimenko. Al-Mahi qui a salué le soutien de la Russie au Soudan dans les forums internationaux ainsi que ses efforts pour parvenir à la paix et à la stabilité dans le pays. Il a exprimé le souci du Soudan de promouvoir ses relations avec la Russie, soulignant le soutien économique et militaire continu de Moscou à Khartoum.

Pour sa part, l’ambassadeur de Russie a exprimé son optimisme quant aux perspectives d’avenir des relations entre les deux pays, le qualifiant (l’avenir) de prometteur. Il a décrit le Soudan comme un pays africain important et un vieil ami de la Russie, exprimant le souci de son pays de promouvoir les relations avec le Soudan dans tous les domaines, en particulier dans le domaine militaire.

Zheltov a également exprimé la volonté de son pays de fournir l’assistance nécessaire pour renforcer les relations bilatérales et forger des partenariats économiques, politiques et militaires. Lors de sa visite en Russie en novembre 2017, le président Omar al-Bachir a proposé au président Vladimir Poutine de construire une base militaire sur la côte de la mer Rouge et de rééquiper l’armée soudanaise avec les armes russes, y compris les missiles SU-30.

Politiquement, la Russie est considérée comme un allié majeur du gouvernement d’Al-Bashir qui fait face à l’isolement de l’Occident. Cependant, la coopération économique entre les deux pays est restée très faible, avec un solde commercial n’excédant pas 400 millions de dollars. En décembre 2015, le Soudan et la Russie ont signé 14 accords de coopération dans différents domaines, notamment le pétrole, les minerais et les banques.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus