« L’écoute des enfants et des jeunes », comme moyen de lutte contre la drogue

La communauté internationale célèbre ce mardi 26 juin 2018, la 30ème édition de la Journée internationale de lutte contre la drogue, une occasion pour les instances nationales et internationales de renforcer l’action et la coopération dans le but de parvenir à une société affranchie de l’abus des drogues.

Instituée par l’Organisation des Nations unies, le 7 décembre 1987, la Journée internationale de lutte contre la drogue vise à renforcer la sensibilisation au grand danger que sont les drogues illicites pour notre société. Placée sous le thème : « Ecoutez d’abord ! Ecoutez les enfants et les jeunes, est la première étape afin de les aider à s’épanouir », l’édition 2018 de la Journée internationale de lutte contre la drogue place l’écoute des enfants et des jeunes au cœur de l’action de lutte contre la drogue.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin : plus de 5 kg de cocaïne saisis à l’aéroport international de Cotonou (photo)[/su_heading]

Pour Sacca Lafia, ministre béninois de l’Intérieur et de la sécurité publique, la drogue avec son corollaire de crime transnational organisé, est un fléau qui mine dangereusement tous les pays notamment le Bénin, qui de par sa position géostratégique, n’en est pas épargné malgré les efforts fournis par le gouvernement aussi bien dans le domaine de la répression du trafic illicite de la drogue que celui de la prévention et du traitement de la toxicomanie.

« Le gouvernement du Bénin dans son Programme d’actions a pris le ferme engagement de venir à bout de ce fléau qu’est la drogue. Cet engagement fait appel à toutes les composantes de notre société tant au niveau de l’Etat central qu’au niveau des collectivités locales et de la société civile pour une synergie d’actions », a indiqué le ministre Lafia dans son message en prélude à la Journée internationale de lutte contre la drogue.

Soutenue chaque année par la communauté internationale, cette journée a pour objectif de sensibiliser les communautés sur les méfaits de la drogue, tant sur la santé, la sécurité que sur le développement socio-économique. A ce titre, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique a appelé les béninois à s’abstenir de cultiver ou de faire usage de la drogue. Il les invite également à collaborer activement avec les forces de sécurité publique pour le démantèlement des réseaux de trafiquants.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus