RDC : le procès de Moïse Katumbi renvoyé au 10 octobre

Le procès de l’opposant congolais Moïse Katumbi, poursuivi pour recrutement de mercenaires devant la Cour suprême de Kinshasa, a été reporté au 10 octobre, ont rapporté les médias locaux mercredi.  Le président-juge, Tuka Ika, a déclaré que « la Cour n’a pas été saisie à cette date », à l’ouverture du procès, devant une trentaine d’avocats représentant l’accusé, selon le site actualité.cd.

Pour l’opposition, il s’agit d’un procès « politique », d’après Africanews. Quelques centaines de ses partisans se sont rassemblés devant le tribunal, brandissant des banderoles sur lesquels ils ont écrit « Innocent » et répétant des slogans appelant le président congolais Joseph Kabila à arrêter son «acharnement» contre le futur candidat à la présidentielle.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : RDC : Moïse Katumbi sous le coup d’une information judiciaire [/su_heading]

La veille, cinquante députés de l’opposition ont publié une lettre ouverte au Président Kabila, l’appelant à abandonner les poursuites judiciaires contre ses adversaires politiques dont Katumbi, conformément à l’accord de la Saint-Sylvestre signé le 31 décembre 2016.

Katumbi est poursuivi, d’ailleurs, dans huit affaires en justice, dont un procès immobilier, un autre pour « faux et usage de faux » et un procès pour complot contre la sûreté de l’Etat, comme l’avait précédemment rapporté Anadolu. En exil depuis plusieurs années, Katumbi a annoncé son retour en RDC entre le 24 juillet et le 8 août pour déposer lui même sa candidature à la présidentielle du 23 décembre.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus