Bénin – couplage des élections: Jacques Ayadji désavoue son ex-mentor, Célestine Zanou

Le président du mouvement politique « Moele Bénin » était l’invité de l »émission sociopolitique, « Carte sur table » du dimanche 22 Juillet 2018. C’était l’occasion pour Jacques Ayadji d’expliquer au peuple béninois, les raisons qui l’ont poussé à faire son intrusion sur le terrain politique et à opiner sur certaines actualités brûlantes.

Fidèle à la mission que s’est assignée le mouvement « Moelle Bénin » (rétablir la vérité toutes les fois que l’opposition distillera dans l’opinion de l’intoxication ou de la désinformation), Jacques Ayadji s’est prononcé sur certains dossiers brûlants comme le débat sur le référendum. Sur ce sujet précis, Jacques Ayadji ne partage pas la position de son ex mentor, madame Célestine Zanou qui n’est pas allée dans le sens de la mouvance lors de l’interview qu’elle a accordé en fin de semaine dernière au jour « La Croix ».

[su_heading size= »17″] À lire aussi : Bénin : Célestine Zanou se prononce sur les 04 points objets de référendum [/su_heading]

Sur le point de l’alignement des élections, Jacques Ayadji a estimé que la présidente du mouvement de la dynamique pour un Bénin debout s’est trompée en établissant un parallélisme entre le groupage des élections  et le groupage des examens de fin d’année. Qu’il vous souvienne que lors de l’interview accordée au journal « La Croix », Célestine Zanou, en rejetant les arguments avancés par les députés du bloc de la majorité parlementaire a affirmé qu’on ne peut prétendre du fait par exemple que l’organisation des examens comme le CEP, le BEPC et le BAC coûtent chers pour décider de faire des examens groupés.

Pour Jacques Ayadji, par cet argumentaire, Célestine Zanou s’est trompée. A en croire le président du mouvement politique « Moele Bénin », les examens dont parle Madame Célestine Zanou sont déjà des examens groupés. Selon Jacques Ayadji, les trois examens dont il est question se déroulent sur trois semaines successives; ce qui atteste déjà que ces examens sont désormais groupés. En effet, pour l’actuel  directeur général des infrastructures, les élections groupées ne signifient pas des élections organisées le même jour. Mais simplement des élections organisées durant la même période.

Jacques Ayadji a par ailleurs rejeté le point de vue de l’ancienne directrice de cabinet du président Mathieu Kérékou sur la promotion de la femme. Selon l’ex syndicat des travaux publics, les propos tenus par Célestine Zanou sont sa vérité à « elle » ; ce n’est pas la vérité de toutes les femmes, estime t-il.

[su_heading size= »17″] À lire aussi : Révision de la constitution: Célestine Zanou explique ce qu’elle entend par référendum [/su_heading]

Pour lui, cette position, est la vérité de Célestine Zanou, ce n’est pas « la vérité ». C’est le point de vue de Célestine « ce n’est pas le point de vue ». Ce n’est que l’idée de la femme leader politique, « ce n’est pas l’idée »; a affirmé le leader charismatique du nouveau mouvement politique qui se veut être désormais, une sentinelle pour la rupture contre la désinformation qui, selon lui devient l’arme fatale de l’opposition.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus