Benin web TV
|

Bénin – retrait du droit de grève : la décision de la Cour est un non événement selon la CSA

A l’instar des autres organisations syndicales, la Confédération des Syndicats Autonomes du Bénin (CSA) s’est prononcée sur le retrait du droit de grève à certains agents de l’Etat. C’est à travers une déclaration de presse rendue publique ce 02 juillet 2018 qu’elle a exprimé son indignation, par rapport à la décision de la Cour Djogbénou. Lire ci-dessous l’intégralité de la déclaration.

A lire également

2 Commentaires

  1. Ce n’est qu’un avis.
    Le saviez-vous ? Les peuples qui ont réussi et qui font l’admiration de nous tous pour leur développement XXL font aussi la grève. Toutefois, ces peuples font la grève en continuant de travailler. Même plus que la normale. Résultat, ils sont devant plusieurs pays dits développés sur le plan de la productivité et de l’enrichissement de leurs populations. Ces pays forcent le respect de tous.
    Un pays comme le nôtre, devrait copier ces exemples. Faut-il promouvoir ces mouvements de cessation de travail qui durent 4 mois dans un pays qui n’a que besoin de se construire et donc de travailler tous les jours et sans relâche ? Un pays qui cesse de travailler recule. Regardons autour de nous. Citez-moi un seul pays qui arrête de travailler pendant 4 mois. On ne peut pas se justifier en disant que c’est la faute de l’autre.
    Imaginez nos paysans qui pour une raison ou une autre, cessaient d’aller au champ pendant 4 mois au vu de leur droit à la démocratie, que ferons-nous de nos salaires pour nourrir nos familles ? On achèterait des produits importés. Réfléchissons un peu et trouvons d’autres façons productives de faire la grève dans notre pays très sous-développé qu’est le Bénin. Alors là, nous qui ne sommes pas politiques mais qui aimons ce pauvre pays, vous suivrons pour la lutte dite citoyenne et défendre le droit démocratique, constitutionnel (et que sais-je encore ?) de grève.

    1. Merci M. Fortune vous avez tout dit. Les travailleurs du Bénin comprendrons que la démocratie seule sans le travail n’a jamais développé un pays. Tout le monde parle de droit à la liberté de petit bourgeois et laisse le travail producteur de richesse aux autres à ceux qui ne sont pas travailleurs de l’Etat.

Laisser un commentaire