A la UneSociété

Au Burkina Faso, Kemi Seba explique pourquoi le livre « L’Afrique libre ou la Mort »

Après sa participation au Forum économique international de Madagascar les 17 et 18 août 2018, le président de l’ONG Urgences panafricanistes, Kemi Seba a été accueilli à Ouagadougou au Burkina Faso le 20 août 2018 dans le cadre de sa tournée « L’Afrique libre ou la Mort », du nom de son dernier livre.

Reçu dans le journal de 20h de la chaine de télévision privée burkinabaise 3Tv le 23 août 2018, Kemi Seba s’est exprimé pour la première fois sur le contenu de son dernier livre préfacé par six figures internationales. A en croire le leader de la lutte anti françafrique, l’ouvrage est une synthèse de son combat politique. « C’est la ligne rouge pour être dans une dynamique de matérialiser notre réflexion politique et notre combat au quotidien auprès de la jeunesse », a-t-il expliqué.

--- Publicité---

Pour Kemi Seba, les ouvrages sur le panafricanisme, en général, sont des ouvrages de théorie dépourvue de pratique et de lutte au présent par rapport au néocolonialisme qui sévis en Afrique. « Le pillage des matières premières africaines est quelque chose qui est présent et si on n’est pas dans une démarche de contextualiser cela, de rappeler ça au quotidien et d’expliquer ce qui a été la genèse du front anticolonialisme en Afrique, je pense que la nouvelle génération n’aura pas une orientation pour mener le combat », a clarifié Kemi Seba.

Selon lui, la résistance africaine qui se met en place est une résistance qui souvent est dans une démarche de dénoncer le néocolonialisme et l’oligarchie occidentale mais qui met de côté les dirigeants politiques africains qui sont la deuxième facette de ce néocolonialisme. « La société civile a tendance à oublier qu’elle est le centre de motricité de la vie politique. Notre démarche est de rappeler à la société civile un peu partout sur le continent qu’elle a un poids politique important et que au moment des élections, elle a la possibilité, elle aussi, de faire entendre sa voix », a-t-il déclaré.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité