Bénin: la montée des eaux fait des victimes à Malanville

La population de Malanville subit depuis quelques jours les affres de la montée des eaux. Phénomène cyclique, l’inondation a fait à l’heure actuelle, plus d’une centaine de sans-abri.

Dans un communiqué, Inoussa Dandakoé, maire de la municipalité de Malanville et président de la Plateforme communale de réduction des risques de catastrophe et d’adaptation aux changements climatiques a invité les populations à éviter les comportements à risque tels que le transport avec barque artisanale, la baignade dans les eaux, le contact du fil électrique traînant dans l’eau, la consommation des eaux souillées qui entraîne les maladies diarrhéiques notamment le choléra.

L’autorité municipale a exhorté ses administrés à quitter définitivement les zones à risque pour éviter les cas de perte en vies humaines enregistrés lors des précédentes inondations. A travers une interview accordée au journal le Matinal, Inoussa Dandakoé a lancé un appel au gouvernement et aux partenaires afin qu’ils viennent en aide aux sinistrés. Car, « l’inondation a occasionné des sans abri au niveau de la partie occidentale de Garoutédji. Les champs de mil pour gérer la période de soudure sont humectés d’eau. A Madécali, le pont qui relie le Bénin et le Nigeria est en voie d’être coupé parce qu’il y a un ouvrage de franchissement qui est sous le point d’être érodé », a déclaré le maire dans les colonnes de Le Matinal.

Une situation assez inquiétante que le gouvernement doit prendre à bras le corps en vue d’initier des mesures urgentes pour éviter les pertes en vies humaines. Il doit également parer au plus pressé pour trouver des habitations précaires aux sinistrés.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus