A la UneEnvironnement

Bénin : réaction du « parti vert » à propos de l’usage du Glyphosate

Le procès contre le géant Monsanto aux USA n’a pas laissé indifférent les défenseurs de l’environnement au Bénin. C’est le cas du Parti Vert du Bénin (PVB) qui dans ligne de protection de la nature a tiré la sonnette d’alarme contre l’utilisation du Glyphosate dans l’agriculture béninoise. Il n’a pas aussi manqué de faire des propositions pour une agriculture naturelle sans l’usage des herbicides nuisibles en vue du développement du secteur.

Le Parti Vert du Bénin n’est pas contre le développement agricole qui constitue un facteur important pour l’essor économique des payas. Mais la question qu’il se pose, c’est à quel prix les pays africain devront atteindre ce développement agricole. S’il faut avoir de bons rendements en mettant en péril la santé des paysans et détruisant l’environnement, le PVB pense que cela ne vaux pas la peine.

--- Publicité---

Ainsi, le parti touche les conséquences néfaste de la course au bon rendement faite dans les pays africains qui se font aider par certaines firmes internationales à travers l’usage abusif des herbicides dont les effets néfastes sont énormes. C’est le cas du Glysophate fortement utilisé dans la production cotonnière dans plusieurs pays africains.

Un bon rendement agricole sans herbicides nuisibles ?

La chose est possible et le PVB en donne des alternatives. Selon le secrétaire à l’Ecologie, il y a lieu de recourir à des insecticides naturels qui favorisent le développement de l’agriculture. A titre illustratif, il évoque l’exemple du professeur Placide Clédjo qui à base des insecticides naturels a pu développer une ferme Bio. Mieux, le Cabinet Professionnel d’Aide à la Qualité de l’Environnement (CPAQUE) a démontré le rôle que peuvent jouer les insecticides naturels dans le développement agricole.

[su_heading size= »17″] A lire aussi : Affaire Glyphosate: l’herbicide qui va faire courber à jamais, l’échine au puissant Monsanto?[/su_heading]

Pour lui, ce sont là autant d’éléments qui conforte le parti dans son idée. »Nous pouvons devenir une puissance agricole en prônant et en développant cette agriculture dépourvue des engrais chimiques nuisibles », a-t-il déclaré. Par ailleurs, le PVB dans son objectif de susciter le débat écologique dans le milieu politique invite tous les autres partis à s’intéresser à cette problématique afin d’aboutir à des recommandations concrètes.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité