A la UneSanté

Bénin : voici le point comparatif du plateau technique des hôpitaux publics et privés du pays

Le gouvernement Talon a amorcé des réformes dans divers secteurs socioprofessionnels du pays depuis son avènement au pouvoir en 2016. Le secteur de la santé constitue également un domaine prioritaire qu’il faille réformer pour le bien-être des populations béninoises. Dans sa sortie le 1er août dernier au cours d’un entretien dénommé « A cœur ouvert avec le Chef de l’Etat », Patrice Talon a affirmé que les hôpitaux publics détiennent un plateau technique inégalé à celui des privés. Mais à l’analyse, c’est tout le contraire.

« Aucun hôpital privé ne détient le matériel dont dispose les hôpitaux publics du pays. Je mets les agents au défi. La pratique perdure parce que le système a même perverti les acteurs de la santé qui détournent systématiquement les malades dans les centres privés ». C’est en ces termes que s’est exprimé le chef de l’Etat Patrice Talon au cours de son traditionnel entretien des 1er août dénommé en 2018 « A cœur ouvert avec le Chef de l’Etat ». Pour lui donc, il est inconcevable que les hôpitaux publics détiennent de si bon équipement technique pour ne pas faire profiter les patients parce que des agents les détournent.

--- Publicité---

Cet avis du Chef de l’Etat est malheureusement confronté aux réalités du terrain et le rapport produit par la commission spéciale chargée des réformes dans le secteur de la santé au Bénin et déposé sur la table du Président de la République, Patrice Talon, prouve le contraire. Dans ce rapport, les quelques machines dont disposent les hôpitaux publics du pays sont défectueux ou archaïques ou même révolus compte tenu de l’évolution dans les recherches et les réalités de l’heure. Nous vous proposons un extrait de ce point présenté dans un tableau comparatif au plateau technique dans les hôpitaux privés du pays.

[wpviewembedpdf mode= »embed » url= »https://beninwebtv.com/wp-content/uploads/2018/08/Point-du-plateau-technique-au-Bénin.pdf » download= »show » print= »show » presentation= »show » share= »hide » page= »1″ container= » » width= »100% » height= »900px » ]

---Publicité---

4 commentaires

  1. Bon travail Josaphat et merci pour apporter la lumière sur le sujet. Que cela serve de saine émulation pour le président dans sa réforme pour bien être de tous.

  2. Cher Président, merci de relever ce défi qui n’est pas du genre à favoriser l’assainissement du secteur. Merci pour tout ce que vous faites….

  3. Si ce tableau est vraiment issu du rapport de la commission mise en place par le chef de l’état, il se pose un problème de compétence et de crédibilité des membres de cette commission.

    Comment un tableau comparatif peut-il ne pas mentionner les HÔPITAUX (publics et privés) dans lesquels se trouvent ces appareils cités dans le tableau?
    Tout tableau comparatif dans un rapport doit pouvoir mentionner le nom des hôpitaux publics et privés dans lesquels le constats de la présence ou non de ses appareils, a été fait par la commission. C’est un élément très important pour donner du crédit à ce rapport.

    Pour exemple déjà, l’IRM dont le tableau mentionne la présence d’un seul appareil dans le privé ici au Bénin, jusqu’à preuve du contraire, cet examen se fait à Lomé (Togo). Plusieurs patients ont été envoyé tant par le public que par le privé, à Lomé pour cet examen. Alors, il importe que la commission mentionne clairement le nom de l’hôpital dans lequel cet appareil se trouve dans ce Bénin. Ne pas le faire ainsi, ne donne aucun crédit à ce rapport. En tout cas, pas à ce tableau que je lis là.

  4. Ceci n’est pas une liste de « plateau technique », mais une liste d’équipements médicaux pouvant pour certains entrer dans la constitution d’un plateau technique.
    Je doute que la fameuse commission puisse produire ou exploiter un document aussi approximatif et basé sur manifestement du déclaratif.
    L’intitule De l’article est alléchant, mais l’auteur ne sait pas de quoi il parle.
    Dommage.
    Dr Gnansounou

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité