Fédération béninoise de Football : et si Patrice Talon associait Ganiou Soglo ?

C’est un secret de polichinelle, le retrait de Ganiou Soglo de la course au renouvellement du futur comité exécutif de la Fédération béninoise de Football (FBF) a été froidement accueilli par les férus du cuir rond au Bénin. Les actions de l’homme, ancien ministre des Sports et dirigeant des Requins FC ont laissé des traces et continue t de faire battre le cœur des amoureux du cuir rond. Alors que le Chef d’Etat a écouté la voix du peuple et a milité pour un changement et l’union des acteurs, la vraie révolution du Foot béninois passe par les hommes d’action.

Et parlant d’homme d’action, c’est associé certains béninois qui ont du vécu et des attaches dans les hautes sphères du Football. Des béninois qui sont épris de l’essor de la chose et ont des ambitions et qui dans un passé, ont déjà été à l’œuvre. Le PAG, sportif du gouvernement est une nouvelle vision qui fait rêver, mais qui nécessite la stratégie et la connaissance de profil ayant une vision à long terme.

Patrice Talon, président béninois, doit faire un pas de plus

Ganiou Soglo, ancien ministre des Sports pour ne prendre que le cas des Requins et sa proposition de loi à l’Assemblée pour le financement du Sport au Bénin, sans oublier ses contacts dans le monde du sport est un maillon essentiel pour l’essor du sport béninois. Patrice Talon, Chef d’Etat béninois a effaré le monde sportif en trouvant la stratégie nécessaire pour le changement de tête à la FBF, ce qui pour l’heure n’est pas une panacée pour le Football béninois.

Par ailleurs, le président Talon par le truchement de son ministre des Sports Homéky doit faire un pas de plus pour mettre sur les rails le rêve du Sport Révélé, en essayant de solliciter l’expertise de Ganiou Soglo (si ce dernier le veut bien sûr).

Éviter les erreurs du passé

En 2013, Anjorin Moucharafou grâce à la diplomatie manquée du président Yayi Boni a démissionné et cédé place à Augustin Ahouanvoébla. Mais il est revenu, après le retrait de l’agrément, pire erreur du gouvernement d’alors. Car la suite, on la connaît. Cependant, la réussite de cette opération de refonte du Football béninois à l’ère du gouvernement du Nouveau Départ ne saurait être un succès si le changement des hommes n’apporte pas un caractère nouveau à la pratique du Football dans les mois, voire les années à venir. C’est pour ce faire que le coaching de Ganiou Soglo va être très déterminant. Car la plupart des visages sur la prochaine liste (unique), à prendre part à l’AG élective sont connus…

L’exemple d’un connaisseur et une ouverture d’esprit remarquée…

Galiou Soglo a été le premier si non le seul à éventer son projet de campagne. C’est la preuve qu’il sait ce qu’il peut apporter, maîtrise de quoi il s’agit et cette divulgation tôt de sa « Nouvelle vision pour le Football béninois« , et une ouverture d’esprit. Car il sait bien que cela pouvait inspirer ou bénéficier à autrui, mais l’a étalé.

Le projet se résume en quatre axes principaux : la décentralisation comme premier axe de travail, une gestion transparente et inclusive pour un meilleur développement, la formation pour un avenir meilleur, l’arbitrage, le sport d’élite, la communication et le marketing de la Fébéfoot. Des axes utiles pour l’essor du Football dont il est le seul à en avoir les véritables clés de développement

Alors, la politique de développement du sport doit cette fois-ci prendre le pas sur la politique dans le sport.

fbffootball18

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus