RDC : Katumbi, un « fugitif » sous le coup d’un « mandat d’arrêt international », déclare le ministre de la Justice

L’opposant congolais Moïse Katumbi est un « fugitif » sous le coup d’un « mandat d’arrêt international » qui n’a jamais voulu rentrer en République démocratique du Congo où la police était prête à l’arrêter, a déclaré jeudi le ministre de la Justice Alexis Thambwe Mwamba.

La version de son blocage à la frontière zambienne racontée par Moïse Katumbi serait biaisée, selon le ministre. Allié puis adversaire du président Joseph Kabila, M. Katumbi répète qu’il a été empêché de rentrer par la Zambie les 3 et 4 août pour présenter sa candidature à l‘élection présidentielle.

[su_heading size= »17″] A lire aussi : Zambie : Moïse Katumbi, interdit de regagner la RDC, dit « ne pas renoncer » à sa candidature [/su_heading]

« Le parquet général a émis un mandat d’arrêt international contre M. Katumbi », a déclaré le ministre de la Justice en conférence de presse.

« Il reste en vigueur. Il a été communiqué à un certain nombre de pays tant africains qu’européens », a-t-il ajouté lors de ce point-presse de la coalition du pouvoir Front commun du Congo (FCC).

Katumbi s’est présenté au poste-frontière de Kasumbalesa où il affirme avoir trouvé la frontière congolaise fermée et un important déploiement sécuritaire.

[su_heading size= »17″] A lire aussi : RDC : Bemba, Katumbi, Tshisekedi et Kamerhe pour un candidat unique de l’opposition [/su_heading]

« M. Katumbi n’a jamais dépassé la barrière zambienne pour entrer dans la zone neutre et arriver à la frontière du Congo. C‘était un show qu’il avait organisé. S’il avait voulu entrer sur le territoire, on aurait donné l’autorisation, avec mission d’exécuter le mandat de prise de corps qui a été émis contre lui par le procureur général », a détaillé le ministre de la Justice.

A l’étranger depuis 2016, Katumbi a été condamné à trois ans de prison dans une affaire immobilière, une accusation qu’il réfute. Les magistrats chargés du procès ont avoué avoir agi sous pression. Les autorités congolaises avaient promis de l’arrêter dès son retour au pays.

Moïse Katumbi Chapwe, né le 28 décembre 1964 à Kashobwe au sein de l’ethnie bemba, est un riche homme d’affaires et un homme politique de la République démocratique du Congo. Il a été gouverneur de la province du Katanga de février 2007 au 29 septembre 2015, date à laquelle il démissionne du gouvernorat. Depuis 1997, il est le président du Tout Puissant Mazembe, club de football congolais, sacré cinq fois champion d’Afrique et finaliste de la Coupe du monde des clubs en 2010.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus