Tirage LDC 2018-2019: perspective d’une compétition XXL avec des chocs en attente

Tirage LDC 2018-2019: perspective d’une compétition XXL avec des chocs en attente

Le tirage de la phase de poules de la Ligue des champions 2018-2019 a rendu son verdict et l’on retrouve de très beaux chocs en perspective.

Le tirage de la phase de poules de la Ligue des champions a été effectué ce jeudi soir par les mains innocentes de Kaka, ancien lauréat de l’épreuve avec l’AC Milan. Le Brésilien aux pieds si légers a eu la main lourde avec pas mal de chocs prévus encore cette saison, lui qui était accompagné par l’ancien attaquant uruguayen de l’Atlético Madrid Diego Forlan.

Les deux hommes n’ont pas fait de cadeau au PSG avec le Napoli de Carlo Ancelotti et l’épouvantail Liverpool. Des déplacements houleux à prévoir pour les Parisiens face à des équipes très offensives et un retour attendu pour Carlo Ancelotti au Parc des Princes, même si ce retour ne lui avait pas été très favorable lorsqu’il l’avait effectué avec le Bayern Munich la saison dernière, puisque le coach italien avait été licencié suite à cette rencontre. Attention aux Reds, meilleure attaque de la C1 la saison dernière d’autant plus que Liverpool s’est renforcé avec le départ de Karius et l’arrivée de l’infranchissable Alisson.

Le Real Madrid, triple tenant du titre, défiera la Roma dans le groupe G. Un club à ne pas sous-estimer. Le FC Barcelone, victime des Lupi la saison dernière, peut en témoigner.

Les Romains avaient été demi-finalistes lors de l’exercice précédent et le Real, qui a subi de profonds changements la saison dernière avec notamment le départ de Zinedine Zidane et celui de Cristiano Ronaldo, aura un double test continental très tôt dans la saison. De quoi permettre à Julen Lopetegui de jauger son groupe à l’aune d’un grand d’Europe.

Attention à ce groupe H avec la Juventus et Manchester United, sans oublier le FC Valence de Guedes. Cristiano Ronaldo retrouvera donc Old Trafford, mais ne retrouvera peut-être pas José Mourinho. Ce dernier pourrait, selon la presse anglaise, être sauté dès ce week-end en cas de revers contre Burnley. Si ce scénario venait à se confirmer, c’est peut-être Zinedine Zidane qui croiserait le Ballon d’Or portugais, son ancien joueur. De belles retrouvailles en perspective quoi qu’il arrive.

Un groupe B électrique

Puisque nous en sommes à spéculer, pourquoi pas le faire sur l’identité des deux futurs premiers du groupe B ? Le Barça, Tottenham et l’Inter Milan vont s’y ébattre joyeusement avec une petite pensée pour le PSV Eindhoven qui aura beaucoup de mal face à ces écuries. Attention aux Spurs, qui n’ont pas recruté cet été et qui sont donc déjà prêt à en découdre en étant d’ores et déjà leaders de Premier League. L’Inter, lui a énormément recruté et reste tout aussi redoutable. Ne parlons même pas du Barça, une référence continentale absolue.

Monaco a une carte à jouer face à l’Atlético Madrid, Dortmund et Bruges. Si les Colchoneros ont l’air intouchable, le niveau de performance d’un BvB qui a connu beaucoup de changements cet été reste à découvrir. Il faudra, en revanche, prendre les six points contre Bruges. L’OL, avec City, le Shakhtar et Hoffenheim est un peu dans le même cas. Bien loti sur le papier avec un groupe clairement hiérarchisé. City est clairement au-dessus, le Shakhtar a perdu Bernard et Fred notamment cet été et Hoffenheim est joueur, mais aussi, jouable.

A lire également