BEPC 2018: Kakpo Mahougnon annonce le déchargement des directeurs ayant moins de 10%

Les nouvelles ne sont pas bonnes pour les chefs d’établissement d’enseignement secondaire n’ayant pas obtenu 10% au dernier examen du brevet d’étude de premier cycle (BEPC). Ils risquent de perdre leur poste pour insuffisance de résultat.

C’est du moins la position du ministre de l’enseignement secondaire, Kakpo Mahougnon. Reçu ce dimanche 2 Septembre 2018 dans le journal de 13 heures de la télévision du service public, l’autorité ministérielle est formelle sur la question. Les responsables d’établissement qui ont étalé leur insuffisance à travers les résultats de l’examen seront systématiquement déchargés.

Aussi, les 49 établissements ayant eu 0% sont menacés de fermeture par le ministre en charge de l’enseignement secondaire. Pour lui, les élèves ne sont pas assez motivés et il revient aux enseignants de les motiver.

Par ailleurs, le ministre Kakpo Mahougnon annonce que les chefs d’établissement d’enseignement secondaire ne seront plus nommés par grade comme c’est le cas actuellement mais selon leur compétence et aptitude sur la base des exigences actuelles en ce qui concerne l’excellence en milieu scolaire. Aussi, les nouveaux chefs d’établissement doivent élaborer des projets d’établissement à soumettre.

Notons que la rentrée scolaire et académique est impérativement prévue pour le 17 Septembre 2018, a rappelé le ministre de l’enseignement secondaire, Kakpo Mahougnon.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus