Chroniqueuse sur France Inter, elle se met seins nus pour dénoncer les « puritains et les moralisateurs » (Vidéo)

« La poitrine, les doudounes, les nénés, les lolos, les nibards, les nichons, les roberts, les flotteurs », les seins quoi. Voilà le thème de la « Chronique de Constance » de ce mardi 28 août dans l’émission « Par Jupiter » sur France Inter. Dans le studio de la radio qui a vu Nicolas Hulot annoncer sa démission dans la matinée, l’humoriste a conclu l’après-midi en feu d’artifice en dévoilant ses seins.

« Mais pourquoi diable, Constance, est-ce que tu nous parles de ta poitrine aujourd’hui et pas plutôt de ton anus », a lâché la chroniqueuse au début de son billet.

Toujours habillée d’une robe d’été, la comédienne a rappelé que dimanche dernier était « la journée mondial du topless », un événement « largement boudé à Kaboul » mais aussi en France où régulièrement des scandales éclatent quand les femmes osent allaiter leur bébé dans un endroit public, ou même se mettre seins nus sur une plage (…), explique-t-elle en pointant du doigt les « puritains et les moralisateurs ».

« Il faut faire la nique à ces moralisateurs qui nous disent qu’on est pervers avec notre peau qu’on aère alors que eux ils ont juste un problème avec leur zizi », lâche-t-elle avant de se mettre poitrine à l’air provoquant l’hilarité du studio.

Depuis sa diffusion, la séquence qui avait fait parler d’elle, a été visionnée plus d’un million de fois sur YouTube. Elle a suscité des milliers de commentaires parfois insultants. Des messages vulgaires et machistes, comprenant des propositions indécentes, dévoilés par l’humoriste, samedi 1er septembre 2018. Un déferlement de haine, en quelques jours, amenant l’humoriste Constance a diffusé les dizaines de messages d’insultes reçu des réseaux sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus