Côte d’Ivoire: encore des problèmes en vue pour Dj Arafat devant la justice ivoirienne

L’artiste ivoirien DJ Arafat n’est pas encore au bout de ses peines dans l’affaire qui le lie à Soumangourou Kanté. Selon les médias ivoiriens, l’animateur qui a été passé à tabac par Arafat jeudi 06 septembre à la sortie d’un bar, est allé remettre une convocation de la brigade de recherche à l’artiste mercredi à son domicile.

 « Effectivement, je viens de quitter de chez Arafat où après qu’on m’a fait croire qu’il ne s’y trouvait pas, j’ai pu remettre sa convocation à ses collaborateurs », a indiqué Soumangourou Kanté, joint au téléphone par l’APRNEWS, ajoutant que l’artiste a « au moins trois jours pour aller répondre à la convocation ».

Pour rappel, le média écrit,

« au petit matin du jeudi 08 septembre alors qu’il venait de croiser DJ Arafat à sa sortie d’un bar, celui-ci l’invite à partager son salon pour discuter de certains projets. C’est lorsqu’ils décident tous de rentrer, le jour s’étant levé, que DJ Arafat lui fera savoir qu’il n’est pas content de sa collaboration avec Molare. Dans une colère noire, à en croire Soumangourou Kanté, DJ Arafat lui assène trois coups au visage alors qu’il s’y attendait le moins. Blessé à la suite de cette rixe qui n’aura duré que quelques minutes, Soumangourou Kanté se rend à l’hôpital où il fait des examens avant d’aller tout relater au 22ème arrondissement de Cocody Angré. »

Le chanteur Arafat DJ est donc désormais convoqué par la brigade de recherche pour y répondre des accusations portées contre lui et aussi donner sa version des faits qu’il n’a toujours pas évoqué depuis les événements. Notons que l’artiste avait été condamné par la justice, il y a quelques mois, pour avoir tabassé un de ses danseurs, mais il n’a jamais été arrêté par les autorités. Cette nouvelle histoire risque de lui coûter chère, s’il est reconnu coupable.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus