Edgard Guidibi: « si vous enlevez de la fonction présidentielle la possibilité de voler, il n’y a plus aucun avantage »

La fonction présidentielle est une fonction ingrate. Accepter spontanément investir son économie pour briguer le fauteuil présidentiel ne peut se faire sans une intention de voler une fois élu. C’est du moins la conviction du promoteur du centre « Jésus pour réussir ».

L’ancien conseiller à la promotion du concept du changement  sous le président Thomas Boni Yayi s’est invité dans le débat de la caution astronomique qu’il faut payer pour être candidat à l’élection présidentielle ou aux élections législatives en République du Bénin.

Dans une publication vidéo postée sur son profil Facebook, le pasteur et coach de la motivation et de la réussite est formel sur le fait que celui qui accepte dépenser plus de 200 Millions pour être président de la République dans son pays est un potentiel voleur des ressources de l’Etat.

Pour lui, celui qui est prêt d’investir à partir de 2 Milliards dans une campagne électorale pour gagner le fauteuil présidentiel alors qu’il est conscient que son salaire mensuel est  autour de 2 Millions est un potentiel candidat à la corruption et à la prévarication de l’Etat.

Partant du postulat que le chef de l’Etat, d’un pays pullulent de pauvres, gagne un salaire mensuel qui tourne autour de 2 Millions, Edgard Guidibi en arrive à la conclusion que celui qui accepte investir deux milliards pour gagner au bout d’un mandat de 5 ans une somme qui avoisine 1 Milliard de francs pour les 5 ans est un voleur.

A le croire, celui qui accepte dépenser une somme aussi importante juste pour se faire élire pour une fonction aussi ingrate que celle du président de la république a une mauvaise intention.  » Si vous enlevez de la fonction présidentielle d’un pays la possibilité de voler, il n’y a plus aucun avantage, c’est un fardeau » conclut -il.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus