Environnement

Le typhon Mangkhut sème le chaos à Hongkong et fait ses premiers morts en Chine continentale

Plus d’une soixantaine de personnes ont été tuées aux Philippines par le supertyphon et au moins 200 blessés ont été signalés à Hongkong.

Cette tempête tropicale considérée comme la plus puissante au monde depuis le début de l’année, a ravagé des zones agricoles du nord de l’île de Luçon, la plus grande de l’archipel philippin, provoquant inondations et glissements de terrain.

--- Publicité---

Le supertyphon Mangkhut s’est engouffré, dimanche 16 septembre, en Chine continentale, faisant deux morts, après avoir semé le chaos à Hongkong, où il a fait plus de 200 blessés, et frappé le nord des Philippines où au moins 65 personnes ont péri.

Mangkhut a atteint la ville de Jiangmen, dans la province chinoise de Guangdong (sud-est) dont les autorités ont annoncé avoir évacué 2,37 millions de personnes et ordonné à des dizaines de milliers de bateaux de pêche de regagner les ports avant son arrivée. La télévision officielle chinoise CCTV a annoncé que le typhon avait fait deux morts dans cette province.

Cette tempête, considérée comme la plus forte survenue dans le monde depuis le début de l’année, a ravagé des zones agricoles du nord de l’île de Luçon, la plus grande de l’archipel philippin, y provoquant inondations et glissements de terrain.

A Hong Kong, l’Observatoire météorologique avait émis l’alerte maximum en raison de vents enregistrés à 180 km/h sur une île au large, et de rafales à 242 km/h sur certains sommets. Si son oeil est passé à une centaine de kilomètres au sud de l’ex-colonie britannique, le typhon a néanmoins semé le chaos dans la ville, pulvérisant des vitres, terrassant des arbres et faisant osciller les tours d’habitation.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité