Société

Amnesty International retire un titre honorifique à Aung San Suu Kyi

Amnesty International a annoncé lundi qu’elle avait retiré son plus grand honneur, le prix de l’ambassadeur de la conscience, à Aung San Suu Kyi, à la lumière de la trahison honteuse de la dirigeante du Myanmar des valeurs qu’elle défendait auparavant.

Le 11 novembre, le secrétaire général d’Amnesty International, Kumi Naidoo, a écrit à Aung San Suu Kyi pour l’informer que l’organisation révoquait le prix de 2009. Naidoo a exprimé sa déception envers  Suu Kyi, de ne pas avoir utilisé son autorité politique et morale pour la sauvegarde des droits de l’homme, de la justice ou de l’égalité au Myanmar, citant son indifférence apparente aux atrocités de l’armée du Myanmar et l’intolérance croissante de la liberté d’expression. «En tant qu’ambassadeur de la conscience à Amnesty International, nous espérions que vous utiliseriez votre autorité morale pour dénoncer l’injustice partout où vous la verriez, y compris au Myanmar même», a écrit Kumi Naidoo.

--- Publicité---

 «Aujourd’hui, nous sommes profondément consternés de constater que vous ne représentez plus un symbole d’espoir, de courage et de défense indéfectible des droits de l’homme. Amnesty International ne peut justifier le maintien de votre statut de récipiendaire du prix de l’ambassadeur de la conscience. Nous vous retirons donc ce titre avec une profonde tristesse », a souligné Naidoo dans le document envoyé à la dirigeante du Myanmar.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité